mardi 23 février 2016

Chronique : Swap ~ SWLTD03 (2016)


electro, deep, house, nice, label, nicois, couverture, photo, minimal, techno, Rdj, Ghini-B, artistes
Swap


Playlist : A1 Projekt:AM - Blow / A2 Redj - Syncopal Appointement / B1 Ghini-B - Iulie / B2 PerceiverReceiver - AlternativeTransmission

Decks, un des plus gros vendeurs de musique electronique en ligne, nous informe que cette chronique sera à base de Minimal, House, Dub House. Le syndicat des étiquettes va une nouvelle fois me sermonner mais tant pis, on s'en fout. C'est avant tout une nouvelle sortie du label Swap et c'est bien la seule chose qui compte. 


Welcome my son, welcome to the Machine.


 Les apparences sont parfois...souvent...trompeuses. Les exactitudes fluctuent selon des jugements et les fantaisies qui nous appartiennent. SWLTD03, fraîchement sorti en février, représenté par son macaron, simple mais classe, suggère qu'une fois encore nous allons prendre les commandes d'un submersible biplace. C'est une excellente nouvelle puisque lorsque la deep éclaire de son génie incandescent la musique électronique, un moment passionnant se préfigure. Étendu de tout son long, l'apnéiste de par sa posture semble nous signifier que la zone est sous sa protection. Mieux, on comprendra assez vite qu'il n'est présent que dans l'optique d'ouvrir à ses hôtes une voie somptueuse vers un psychédélique voyage subaquatique. Au travers d'hublots un peu ternis par de microscopiques algues, il sera le guide nécessaire afin que l’expérience proposée se passe avec l'acuité que nous sommes en droit d'attendre en de pareilles circonstances. Qu'elles soient visuelles ou auditives, ce rond central nous décoche instantanément des images familières. C'est simple, à sa vue, des sonorités clairement identifiables sont déjà montées au cerveau et le subconscient intègre sans efforts toutes les sensations harmonieuses qui leurs sont liées. Simple, effectivement, mais si tout ceci n'était qu'un trompe œil ? Et si les choses étaient volontairement plus complexes ? En guise de profondeurs bleutées, ce sont, en ce qui me concerne, des bâtiments industriels qui extorquent le premier rôle sur le dernier arrivé du catalogue de Swap. Derrière les briques rouges quelques rares machines vieillies par le temps s'abritent du monde extérieur. Éraillées à coup sûr mais suffisamment auto-alimentées en huile de moteur pour produire un ultime testament sonore. Un baroud d'honneur aux allures steampunk pourrait-on dire. Si les pieds sont au sec, alors c'est qu'en toute logique le bathyscaphe est en chantier. Il est donc aisé - subjectif surtout - de voir en ce SWLTD03 une espèce de préquelle inattendue, du moins sur sa première partie. Voulu ou plus certainement supposé par moi-même, ce retour en arrière dévoile la construction de ce que deviendra l'engin de toutes nos attentions : le Swaptilus.

mardi 9 février 2016

Enregistrer ses vinyles sur un PC à l'aide d'une table de mixage.


image, photo, picture, enregistrement, table de mixage, pc, ordinateur, cable, xone
Allen&Heath - Xone 92


Sous ses airs de tutoriel, c'est plutôt un article voulu le plus simple possible. Lorsque j'ai voulu enregistrer mes selecta il y a quelques années, je me suis retrouvé à explorer des dizaines de sites expliquant la marche à suivre sans que je trouve dans aucun d'entre eux des réponses à la fois claires et précises. Maintenant que j'ai pas mal d'éléments en main, je vais tenter de vous l'expliquer afin d'encoder des vinyles sur un pc sans (trop) de prises de tête. 

Avant toute autre chose, je ne traiterai pas ici des différents problèmes que l'on peut rencontrer car ça serait trop vague tant il y a de cas particuliers. Il existe des tas de sites approfondissant les divers soucis inhérent à ce genre d'installation. Comme logiciel, Audacity, gratuit, est le plus couramment utilisé. 

Premièrement, si vous disposez d'une platine vinyle USB, cet article ne vous concerne pas. Branchez le câble au PC et tout ira logiquement bien. Bon je ne peux garantir du résultat sonore. De même si votre ampli dispose d'une sortie REC il vaut mieux tester ce branchement plutôt que d'investir dans une table. 

 Si notre problématique de départ est claire, je vais tout de même prendre quelques secondes pour expliquer les différents types d’intérêts à posséder une table de mixage. A aucun moment je ne conseillerai une marque et encore moins un modèle, c'est à vous de vous renseigner plus précisément sur les innombrables produits que l'on trouve sur le marché. C'est fastidieux, je le sais bien.

 Au même titre qu'une platine vinyle ou qu'un ampli, il est important de définir le type d'usage que l'on souhaite. Si vous voulez devenir DJ, vous n'aurez de toute façon pas d'autres choix que d'investir dans une table de mixage. Si votre nouvelle envie n'est pas qu'une simple lubie alors autant prendre un modèle haut de gamme. Cela évitera de devoir repasser à la caisse plus tard faute à un modèle limité dans ses réglages.

Si pour écouter des disques une table de mixage ne sera absolument pas nécessaire, elle peut néanmoins servir à améliorer la qualité sonore de votre installation. En cas de problème de masse, il peut être aussi ingénieux d'en acquérir une plutôt que de tout changer. Et puisque elle permet, entre autres, de modifier les aiguës, les médiums et les basses, en avoir une même pour une simple écoute peut être une bonne idée. Bref encore une fois tout dépendra de vos besoins, de vos envies et du budget alloué. A ce propos, la fourchette de prix se situe entre une trentaine et plusieurs milliers d'euros.

 Il est important de noter qu'il y a plusieurs façons d'arriver à son but : celui d'enregistrer vos vinyles. Il y a des manières recommandées, d'autres moins. La décision finale vous appartient. Le mieux reste encore et toujours de se rendre directement dans un magasin spécialisé afin d'avoir des renseignements fiables.