mardi 30 juillet 2013

Chronique : Pavement ~ Quarantine The Past : The Best Of Pavement (2010)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Indie
Matador Records


Playlist : 1- Gold Soundz / 2- Frontwards / 3- Mellow Jazz Docent / 4- Stereo / 5- In The Mouth A Desert / 6- Two States / 7- Cut Your Hair / 8- Shady Lane / 9- Here / 10- Unfair / 11- Grounded / 12- Summer Babe (Winter Version) / 13- Range Life / 14- Date w IKEA / 15- Debris Slide / 16- Shoot The Singer / 17- Spit On A Stranger / 18- Heaven Is A Truck / 19- Trigger Cut / 20- Embassy Row / 21- Box Elder / 22- Unseen Power Of The Picket Fence / 23- Fight This Generation

Je ne suis pas fanatique du principe commercial du best of qui à mon goût dénature l’œuvre d'un artiste. Pourtant je ne peux que vous conseiller de mettre la main sur celui des Pavement : Quarantine The Past : The Best Of Pavement sorti en mars 2010.

 En 1999 Pavement sort Twilight Terror qui sera vite considéré par les critiques comme un échec dans la formidable discographie du groupe, l’entraînant un peu plus fortement à sa séparation. Après avoir laissé reposer les cœurs durant une longue décennie, ils se décident à de nouveau saupoudrer le monde de leurs mélodies lo-fi, qui figurent parmi les plus belles existantes à ce jour. Pour fêter cette reformation que l'on n'attendait franchement pas, les Californiens proposent un Best of regroupant pas moins de 23 titres disponibles sur les quatre premiers albums du groupe, autrement dit c'est comme gagner au loto un soir de Noël.


lundi 29 juillet 2013

Chronique : Curtis Mayfield ~ Superfly (1972)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Soul, Funk, Soundtrack, Musique de film, BO
Custom Records

Playlist : 1- Litlle Child Runnin'Wild / 2- Pusherman / 3- Freddie's Dead / 4- Junkie Chase / 5- Give Me Your Love / 6- Eddie You Should Know Better / 7- No Thing On Me (Cocaine On Me) / 8- Think / 9- Superfly

Chronique sur la bande originale du film Superfly sorti en 1972. Plus qu'un simple faire-valoir cinématographique, ce disque reste de nos jours l'un des albums les plus marquants des 70's.

 Les années soixante-dix marquent une nouvelle ère pour des Afro-américains lassés de devoir s'excuser d'exister dans une société qui ne leur laisse pas une place qui leur revient pourtant de droit. Marchant désormais dans les traces d'hommes tels que Martin Luther King qui exhortent toute une frange de la population à se réveiller, de plus en plus de jeunes Noirs n'hésitent pas à investir comme ils le peuvent des secteurs autrefois peu ou pas accessibles : la musique évidemment, le cinéma mais aussi la télévision profiteront de ce nouvel essor créatif ayant comme toile de fond l'espoir d'un avenir meilleur, souhait qui s'annonce encore bien fragile. C'est au cours de cette faste décennie que les Américains découvriront pour la première fois un programme fait par des Noirs, pour des Noirs avec l'excellente émission Soul Train, présentée par le classieux Don Cornelius et qui fera l'immense joie des mélomanes de tous milieux sociaux-culturels durant des années.