mercredi 20 mars 2013

Chronique : Martha And The Muffins ~ Metro Music (1979)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, New Wave
DinDisc

Playlist : 1- Echo Beach / 2- Paint By Number Heart / 3- Saigon / 4- Indecision / 5- Terminal Twilight / 6- Hide And Seek / 7- Monotone / 8- Sinking Land / 9- Revenge (Against The World) / 10- Cheesies And Gum

Metro Music est le premier opus du groupe canadien Martha And The Muffin. Un disque aussi agréable que la fraîcheur qu'il contient.

 Originaire de Toronto, Martha And The Muffins se forme en 1977. Alors qu'à cette époque le punk envahit petit à petit la planète, eux se tournent plutôt vers une new wave que l'on qualifiera de plurielle et survitaminée. 
Deux ans plus tard le groupe s'envole vers le vieux continent, l'Angleterre pour être exact, afin d'y enregistrer son premier album sur le label Dindisc. Produit par Mike Howlett, Metro Music (et les autres qui suivront) ne connut pas le succès escompté. Seul le single Echo Beach deviendra durant un temps un hit mondial.


 Pourtant, qu'on se le dise, cet album est tout bonnement incroyable. Mené par la claviériste, chanteuse et tromboniste Martha Jonhson et par le guitariste Mark Gane, il parvient à résister à la dure épreuve du temps en gardant intacte sa vivacité. Disposant de rythmiques efficaces, les mélodies teintées de pop de Martha and The Muffins sont pour une grande partie d'entre elles dynamiques et distrayantes. Il est bien difficile de ne pas succomber sur quelques titres à la furieuse envie de battre la mesure en rythme. Bien que d'apparence assez naïf et enjôleur, Metro Music contient également des titres hautement plus sérieux, d'une subtile noirceur à laquelle viendront se greffer des textes intelligents. C'est donc un bon moyen de découvrir sans heurt la musique new wave.



wax digger reviews image picture photo groupe formation toronto art sound
Martha And The Muffins


 Bien qu'injustement trop méconnu et oublié, ce disque est à ranger aux côtés des classiques dont on ne se lasse jamais. Bourré de qualités, il se montre dans son ensemble simple et authentique mais surtout addictif. Le saxophone d'Andy Haas apporte un réel plus aux compositions de Martha And The Muffins et rehausse l'aspect déjà classieux de Metro Music qui en devient ainsi sophistiqué sans en être pour autant snobinard, rappelant fortement les œuvres de Roxy Music. 
Cette formation sera mise un peu à l'écart dans sa caste, car là où la grande majorité des groupes new wave de l'époque balançaient non sans une certaine prétention leurs moindres angoisses paranoïaques d'adolescents, ce groupe se contente de faire une musique de qualité sans chercher à tout prix une complexité qui serait malvenue. Cette formule, terriblement accrocheuse, marche à merveille.

 Sans crier à tout rompre au génie musical, Metro Music se montre parfait dans ce qu'il propose : une musique plaisante à écouter et cohérente. Un album résolument rafraîchissant et génial. 



Martha And The MuffinsPaint By Number Heart


3 commentaires:

  1. Merci pour l'examen sensible! Juste une (très petite) correction; le joueur de trombone était en fait Martha Ladly, qui a également joué la plupart des claviers et au chant partagé avec le chanteur principal Martha Johnson. J. Martha joue également des claviers et des percussions. Les deux Martha sont des musiciens polyvalents!

    RépondreSupprimer
  2. ServeTheServants18 mars 2015 à 22:24

    J'ai connu cet album, grâce à Gabriella CILMI et sa reprise de Echo Beach, j'aime bien les deux versions!

    RépondreSupprimer