jeudi 14 février 2013

Chronique : Marquis de Sade ~ Dantzig Twist (1979)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, photo, pics, instagram,image, Cover, Pochette
Pathé

Playlist : 1- Set In Motion Memories / 2- Henry / 3- Walls / 4- Conrad Veidt / 5- Nacht Und Nebel / 6- Who Said Why ? / 7- Japanese Spy / 8- Skin Disease / 9- Boys Boys / 10- Smiles 

Dantzig Twist est le premier album du groupe Marquis de Sade sorti en 1979 sur le label Pathé.

 La ville de Rennes connut au début des années 80 une forte activité musicale. Ce courant que les journalistes baptiseront de façon assez simpliste la scène rock rennaise avait, du moins pour la plupart, des héros s'appelant David Bowie, Velvet Underground ou les Stranglers. Plusieurs groupes tirèrent leurs épingles du jeu durant cette période faste. On citera parmi eux les plus illustres :  Niagara, les Kalashnikov, Tohu Bohu, ou bien encore Étienne Daho. Le dénominateur commun de toute cette scène n'est autre que le duo de saxophonistes Philippe Herpin et Daniel Paboeuf qui officie sur presque tous ces disques et, bien entendu, on les retrouve sur Dantzig Twist puisque Marquis de Sade fait aussi partie de cette nouvelle vague.


 On a souvent qualifié Marquis de Sade durant sa courte carrière de Joy Division français, la comparaison semble certes assez facile et évidente à première vue mais elle est par ailleurs bien trop réductrice même si tout comme les anglais leur musique est aussi torturée qu'intellectuelle. Marquis de Sade c'est avant tout une voix, un chant, celui de Philippe Pascal, qui bien que n'étant pas un grand expert techniquement vit littéralement ses paroles, s’époumonant régulièrement afin d'harnacher solidement celles-ci à la musique. Il porte à l'aide de ses cordes vocales l'album de bout en bout. Parfois résignée ou frénétique, l'interprétation y figure toujours juste. Les thématiques un brin provocatrices, déclamées en anglais, français ou bien encore en allemand, traitent de sujets divers mais restent volontairement moroses. Les drogues, la maladie, la soumission bien évidemment, l'endoctrinement ou bien encore l'apocalypse seront au menu et seront souvent abordés de la plus crue des manières sans aucun trait d'humour. Rien de très engageant donc mais après tout il s'agit bien là d'un disque de cold wave dans toute sa froideur.



picture image photo groupe rennes musique cold wave art sound
Marquis de Sade


 Un vinyle de cold wave ? oui, mais pas seulement, comme à l'accoutumée durant cette période charnière on trouve sur Dantzig Twist un son brut, connoté post-punk, qui donne encore plus de force aux musiques et rehausse au passage l'ambiance glauque parcourant le disque au fil de son avancement. Frémissantes, sombres et tourmentées, les compos de Dantzig Twist sont soutenues par une excellente rythmique irréprochable. Tour à tour explosive, discrète ou épileptique elle s'adapte à loisir au besoin en gardant comme leitmotiv d’être sobre et ce en toutes circonstances. Les guitares et autres saxophones se chargeront du reste, se permettant quelques envolées parfois élogieuses et du plus bel effet, emballant ainsi le tout d'un bel écrin rutilant comme savait si bien le faire Roxy Music. Une référence en aucun cas fortuite et que n'auraient sans doute pas reniée les Marquis de Sade.

 Pour une fois qu'un groupe français n'est pas ridicule face aux formations anglo-saxonnes on ne va pas bouder notre plaisir. Les dandys rennais de Marquis de Sade avec ce Dantzig Twist transforment un premier essai en véritable objet de culte. Un album qui mérite une écoute attentive qui permettra peut-être de réparer une injustice puisque ce groupe ne connut en effet qu'un succès d'estime durant ses années d’activité.


 Marquis De Sade - Walls


1 commentaire:

  1. Je l'ai trouvé en vide grenier il y a une semaine dans un petit coin paumé. Un disque très interessant.

    RépondreSupprimer