lundi 14 octobre 2013

Chronique : Toots & The Maytals ~ Funky Kingston (1975)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Reggae, Rocksteady, Soul, Funk
Mango Records

Playlist : 1- Time Tough / 2- In The Dark / 3- Funky Kingston / 4- Love Is Gonna Let Me Down / 5- Louie, Louie / 6- Pomp And Pride / 7- Got To Be There / 8- Country Road / 9- Pressure Drop / 10- Sailin'On

L'hiver s'approche à grands pas mais l'heure n'est pas encore à la morosité puisqu'aujourd'hui on s'attarde sur le fabuleux Funky Kingston des Toots & The Maytals.

 Initialement intitulé The Maytals, le groupe au trois solistes se forme au début des années soixante avec Raleigh Gordon, Jerry Mathias et bien évidemment Frederick Toots Hibbert. Originaires de Kingston en Jamaïque, ils sortent un premier album, I'll Never Grow Old, avec l'aide du producteur Clement Coxsone Dodd ; l'album connait un certain succès sur son sol ainsi qu'en Angleterre où il sort deux ans plus tard en 1966. C'est lors de cette même année que Toots est incarcéré pendant 18 mois pour consommation et possession de marijuana (selon lui c'était un coup monté car il déclare n'avoir commencé l'herbe qu’après son passage en prison). Une fois libre, The Maytals s'acoquine d'un nouveau producteur en la présence de Leslie Kong. De cette coopération, de nombreux titres verront le jour, le hit 54-46 Was My Number, faisant référence à son matricule de prisonnier, en fait partie. En 1968 sort cette-fois ci Do The Reggay, qui permet à The Maytals d'être les premiers à utiliser ce terme dans une chanson.

dimanche 29 septembre 2013

Chronique : Nirvana - In Utero 20 Th Anniversary : Quand Nirvana me déçoit...


album cover image photo picture coffret dvd
Geffen



Suite à la parution d'un joli coffret pour les vingt ans de Nevermind, Geffen réitère le concept pour cette fois fêter la vingtième année du grandiose In Utero avec une toute autre réussite...

 Être fan insinue t-il de devoir tout acheter, tout posséder, de son artiste préféré? Bien qu'il existe des extrémistes en la matière pour qui absolument tout détenir est le but de l'existence, la plupart d'entre vous répondront bien entendu non à cette question faussement naïve. Être fan ne veut pas dire tout avoir, c'est encore plus vrai quand on prend le temps longuement de se renseigner sur un objet et que celui-ci sera jugé trop pauvre. Pourtant, quand je contemple le dernier né de chez Geffen, rangé soigneusement dans mon meuble à disques, cette question à la base si candide m’apparaît soudainement cruelle. Suis-je un fan extrémiste ? non, que je me rassure, je suis loin d'avoir mugs et autre pin's Kurt Cobain, je pense juste être un fan typique qui ne peut se résoudre à mettre de coté une nouveauté majeure.

mardi 30 juillet 2013

Chronique : Pavement ~ Quarantine The Past : The Best Of Pavement (2010)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Indie
Matador Records


Playlist : 1- Gold Soundz / 2- Frontwards / 3- Mellow Jazz Docent / 4- Stereo / 5- In The Mouth A Desert / 6- Two States / 7- Cut Your Hair / 8- Shady Lane / 9- Here / 10- Unfair / 11- Grounded / 12- Summer Babe (Winter Version) / 13- Range Life / 14- Date w IKEA / 15- Debris Slide / 16- Shoot The Singer / 17- Spit On A Stranger / 18- Heaven Is A Truck / 19- Trigger Cut / 20- Embassy Row / 21- Box Elder / 22- Unseen Power Of The Picket Fence / 23- Fight This Generation

Je ne suis pas fanatique du principe commercial du best of qui à mon goût dénature l’œuvre d'un artiste. Pourtant je ne peux que vous conseiller de mettre la main sur celui des Pavement : Quarantine The Past : The Best Of Pavement sorti en mars 2010.

 En 1999 Pavement sort Twilight Terror qui sera vite considéré par les critiques comme un échec dans la formidable discographie du groupe, l’entraînant un peu plus fortement à sa séparation. Après avoir laissé reposer les cœurs durant une longue décennie, ils se décident à de nouveau saupoudrer le monde de leurs mélodies lo-fi, qui figurent parmi les plus belles existantes à ce jour. Pour fêter cette reformation que l'on n'attendait franchement pas, les Californiens proposent un Best of regroupant pas moins de 23 titres disponibles sur les quatre premiers albums du groupe, autrement dit c'est comme gagner au loto un soir de Noël.


lundi 29 juillet 2013

Chronique : Curtis Mayfield ~ Superfly (1972)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Soul, Funk, Soundtrack, Musique de film, BO
Custom Records

Playlist : 1- Litlle Child Runnin'Wild / 2- Pusherman / 3- Freddie's Dead / 4- Junkie Chase / 5- Give Me Your Love / 6- Eddie You Should Know Better / 7- No Thing On Me (Cocaine On Me) / 8- Think / 9- Superfly

Chronique sur la bande originale du film Superfly sorti en 1972. Plus qu'un simple faire-valoir cinématographique, ce disque reste de nos jours l'un des albums les plus marquants des 70's.

 Les années soixante-dix marquent une nouvelle ère pour des Afro-américains lassés de devoir s'excuser d'exister dans une société qui ne leur laisse pas une place qui leur revient pourtant de droit. Marchant désormais dans les traces d'hommes tels que Martin Luther King qui exhortent toute une frange de la population à se réveiller, de plus en plus de jeunes Noirs n'hésitent pas à investir comme ils le peuvent des secteurs autrefois peu ou pas accessibles : la musique évidemment, le cinéma mais aussi la télévision profiteront de ce nouvel essor créatif ayant comme toile de fond l'espoir d'un avenir meilleur, souhait qui s'annonce encore bien fragile. C'est au cours de cette faste décennie que les Américains découvriront pour la première fois un programme fait par des Noirs, pour des Noirs avec l'excellente émission Soul Train, présentée par le classieux Don Cornelius et qui fera l'immense joie des mélomanes de tous milieux sociaux-culturels durant des années. 

lundi 24 juin 2013

Chronique : Kyuss ~ ... And The Circus Leaves Town (1995)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Queens of the stone age
Elektra Records

Playlist : 1- Hurricane / 2- One Inch Man / 3- Three Of Boozeroony / 4- Gloria Lewis / 5- Phototropic / 6- El Rodeo / 7- Jumbo Blimp Jumbo / 8- Tangy Zizzle / 9- Size Queen / 10- Catamaran / 11- Spaceship Landing

Quatrième et dernier album de Kyuss, ... And The Circus Leaves Town se dévoile le 11 juillet 1995, soit seulement trois petits mois avant la séparation du groupe.

 Josh Homme, John Garcia et Brant Bjork, trois amis d'enfance venant de Palm Desert en Californie, débutent ensemble la musique à la fin des années 80 sous le nom Katzenjammer, puis se rebaptisent rapidement Sons Of Kyuss en référence aux créatures du célèbre jeu Donjons et Dragons. En 1991, après avoir participé à de nombreuses fêtes organisées en plein désert (appelées generator parties), ils raccourcissent le nom en Kyuss et en profitent dans la foulée pour sortir un premier album intitulé Wretch

lundi 6 mai 2013

Chronique : Boris ~ Amplifier Worship (1998)


wax digger chronique cover pochette album vinyle cd image picture art sound
Mangrove

Playlist : 1- Huge / 2- Ganbou-Ki / 3- Hama / 4- Kuruimizu / 5- Vomitself

Chronique du second opus du trio japonais Boris. Amplifier Worship sort d'abord en 1998 sur le label Mangrove avant d'être réédité aux USA en 2003 chez Southern Lord Recordings.

 Lorsque l'on se rend chez son disquaire habituel, on peut, parfois, faire des découvertes étonnantes mais non moins énigmatiques. Boris, nom original mais qui a de quoi laisser perplexe. Le mystère autour d'Amplifier Worship monte d'un cran avec un artwork tout aussi insolite qui rend en revanche l'identification du contenu encore plus difficile. Si la pochette laisse toutefois entrevoir un grain de folie, on ne se doute aucun instant de l’expérience audio-phonique qui va suivre.

vendredi 3 mai 2013

Jeff Hanneman est mort...


Jeff Hanneman art sound slayer
Jeff Hanneman

Triste nouvelle en ce jeudi 2 mai, Jeff Hanneman nous a quitté à la suite d'une insuffisance hépatique à l'age de 49 ans. Ce guitariste de légende souffrait depuis deux ans d'une fasciite nécrosante, maladie de peau contractée par une morsure d'araignée.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Hanneman était l'un des fondateurs du mythique groupe Slayer. Il y a fort à parier que tous les groupes metal dans les jours à venir rendront un vibrant hommage à ce guitariste hors-pair.
 

Slayer - Raining Blood


mardi 30 avril 2013

Chronique : Rover ~ Rover (2012)


album vinyle pochette cover image musique art sound
cinq7

Playlist : 1- Aqualast / 2- Queen Of The Fools / 3- Remember / 4- Tonight / 5- Wedding Bells / 6- Lou / 7- Silver / 8- Champagne / 9- Carry On / 10- Late Night Love / 11- Full Of Grace

Révélation musicale française de l'année 2012, la presse dans son ensemble ne tarit pas d'éloges sur le premier album du colossal Rover. De quoi donner suffisamment envie de s'y pencher attentivement.

 Si rien ne permet de le savoir, que ça soit de par son pseudo ou de son chant anglais, Rover alias Timothée Régnier est bel et bien Français. Globe-trotter dans l'âme, son parcours l’entraîne aux États-Unis, pays où il grandit jusqu'au milieu de l'adolescence, ce qui lui permit tout naturellement de s'imprégner de la vaste culture musicale américaine. À son retour en Europe, il commence à composer mais ce sera au Liban que Rover connaîtra ses premiers émois en tant que musicien puisqu'il fera partie d'un groupe punk-rock avant qu'il ne se fasse expulser pour une histoire de visa touristique. C'est lors de sa perturbante aventure libanaise - le pays était en guerre - que naissent les premières esquisses de cet album.


lundi 22 avril 2013

Chronique : The Velvet Underground ~ White Light/White Heat (1968)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, John Cale, Lou Reed
MGM


Playlist : 1- White Light/White Heat / 2- The Gift / 3- Lady Godivia's Operation / 4- Here She Comes Now / 5- I Heard Her Call My Name / 6- Sister Ray

Dorénavant maître de sa direction artistique, Velvet Underground réalise en 1968 son album le plus fou.

 Après avoir réalisé un des plus grands albums de tous les temps, Velvet Underground se sépare de son célèbre mentor, Andy Warhol. La fascinante chanteuse Nico se voit elle aussi contrainte de quitter un groupe qui compte désormais évoluer à sa façon. En résulte un second disque follement extrême enregistré en à peine deux jours. Cette transition s'assume tout d'abord au travers d'une pochette arborant un noir profond - avec tout de même un tatouage représentant un crâne en bas à gauche, si si regardez bien. Exit le pop art bourgeois se trouvant sur The Velvet Underground & Nico, le groupe affranchi de tout regard extérieur entend bien faire ce qui lui plaît artistiquement sans concession aucune.

jeudi 18 avril 2013

Chronique : The Stooges ~ The Stooges (1969)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Punk, Iggy Pop
Elektra

Playlist : 1- 1969 / 2- I Wanna Be Your Dog / 3- We Will Fall / 4- No Fun / 5- Real Cool Time / 6- Ann / 7- Not Right / 8- Little Doll

5 août 1969, The Stooges s’apprête à sortir son premier opus sur le label Elektra. Un premier essai réussi mais pas exempt de tout défaut.

 Danny Fields, découvreur de talent de la maison de disques Elektra, doit partir en 1968 au Grande Ballroom de Detroit avec pour consigne de signer les MC 5 après leur concert. Il repartira ravi de ce show devenu mythique, non pas avec un mais bien deux nouveaux groupes dans son catalogue, puisque Fields tombe sous le charme des jeunes musiciens ouvrant la première partie des Motor City Five. Ce groupe, qu'il trouva époustouflant, n'est autre que The Stooges, composé initialement des frères Asheton (Ron à la guitare et Scott à la batterie), de Dave Alexander à la basse ainsi que de James Osterberg - plus connu sous le nom d'Iggy Pop - au chant.


mardi 2 avril 2013

Chronique : Sound City (2013)


wax digger pochette image cover album disque vinyle grohl  art sound
RCA

Playlist : 1- Heaven And All / 2- Time Slowing Down / 3- You Can't Fix This / 4- The Man That Never Was / 5- Your Wife Is Calling / 6- From Can To Can't / 7- Centipede / 8- A Trick With No Sleeve / 9- Cut Me Some Slack / 10- If I Were Me / 11- Mantra

Quand Dave Grohl conte la fabuleuse histoire d'un des studios d'enregistrement les plus influents de notre histoire et qu'en plus il sort à cette occasion un disque, on se tait et on l'écoute.

 À l'instar d'un Abbey Road en Angleterre, Sound City peut se vanter d'avoir grandement contribué à la musique pendant plus de quarante ans. On ne compte plus le nombre d'albums importants produits au beau milieu de la banlieue de Los Angeles. Pour autant, criblé de dettes, cela ne suffira pas à le sauver et se voit contraint de fermer en 2011. Ce qui aurait pu passer relativement inaperçu se transforme en un très bon documentaire dirigé par Dave Grohl bien décidé à faire connaître à tout un chacun l'histoire d'un studio d'enregistrement qui a changé les vies de million de personnes aux travers de disques de légende. 

mercredi 20 mars 2013

Chronique : Martha And The Muffins ~ Metro Music (1979)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, New Wave
DinDisc

Playlist : 1- Echo Beach / 2- Paint By Number Heart / 3- Saigon / 4- Indecision / 5- Terminal Twilight / 6- Hide And Seek / 7- Monotone / 8- Sinking Land / 9- Revenge (Against The World) / 10- Cheesies And Gum

Metro Music est le premier opus du groupe canadien Martha And The Muffin. Un disque aussi agréable que la fraîcheur qu'il contient.

 Originaire de Toronto, Martha And The Muffins se forme en 1977. Alors qu'à cette époque le punk envahit petit à petit la planète, eux se tournent plutôt vers une new wave que l'on qualifiera de plurielle et survitaminée. 
Deux ans plus tard le groupe s'envole vers le vieux continent, l'Angleterre pour être exact, afin d'y enregistrer son premier album sur le label Dindisc. Produit par Mike Howlett, Metro Music (et les autres qui suivront) ne connut pas le succès escompté. Seul le single Echo Beach deviendra durant un temps un hit mondial.


lundi 18 mars 2013

Chronique : Virgin Prunes ~ ...If I Die, I Die (1982)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Goth
Rought Trade

Playlist : 1- Ulakanakulot / 2- Decline And Fall / 3- Sweathome Under Whit Clouds / 4- Bau-dachöng / 5- Pagan Lovesong / 6- Baby Turns Blue / 7- Ballad Of The Man / 8- Walls Of Jericho / 9- Caucasian Walk / 10- Theme For Throught

Premier album de Virgin Prunes, ...If I Die, I Die parait en 1982 sur le label Rought Trade. Plus qu'un disque, il est une invitation à un voyage aussi fascinant que cruel.

 Formé à Dublin à la toute fin de l'année 1977, Virgin Prunes enchaîne les concerts et se fait déjà remarquer par des tenues pour le moins exubérantes ainsi que par des performances scéniques plus proches du théâtre que d'un concert à proprement parler. Après avoir sorti quelques 45 tours et maxi qui rencontrèrent un certain succès leur permettant de signer sur le label Rought Trade, le groupe peut enfin proposer son premier album en 1982. Cette année sera faste pour eux, puisqu'au cours de celle-ci le label français L'invitation au suicide fait paraître Hérésie, un luxueux coffret de deux 25 cm contentant des morceaux studio et live enregistrés au Rex Club à Paris.

dimanche 17 mars 2013

Chronique : Sub Pop 200 (1988)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Grunge, Nirvana, Mudhoney
Sub Pop

 Playlist : Disque 1 : 1- Sex Good Missy (Tad) / 2- Is It Day I'm Seeing? (The Fluid) / 3- Spank Thru (Nirvana) / 4- Come Out Tonight (Steven J Bernstein) / 5- The Rose (Mudhoney) / 6- Got No Chains (The Walkabouts) / 7- Dead Is Dead (Terry Lee Hale)
Disque 2 : 1- Sub Pop Rock City (Soundgarden) / 2- Hangin' Tree (Green River) / 3- Swallow My Pride (Fastbacks) / 4- The Outback (Blood Circus) / 5- Zoo (Swallow) / 6- Underground (Chemistry Set)
Disque 3 : 1- Gonna Find A Cave (Girl Trouble) / 2- Split (The Nights And Days) / 3- Big Cigar (Cat Butt) / 4- Pajama Party Is A Haunted Hive (Beat Happening) / 5- Love Or Confusion (Screaming Trees) / 6- Untitled (Steve Fisk) / 7- You Lost It (Thrown Ups)

Seconde compilation du label devenu culte venant de l'état de Washington, Sub Pop 200 voit le jour en 1988 et cristallise toute une scène et une génération.   

 Deux ans après la bonne mais pas totalement convaincante Sub Pop 100, le label remet le couvert et publie une deuxième compilation réunissant ses artistes. À l'origine sortis dans un sobre coffret en carton noir agrémenté d'un livret d'une vingtaine de pages, les trois vinyles s'y trouvant ne sont rien de moins que l'acte de naissance du mouvement grunge. Si on ajoute à cela le fait qu'elle ne fut éditée dans son format original qu'à 5000 exemplaires et que bon nombre de titres y figurant sont désormais quasi introuvables ailleurs, on obtient une véritable pièce de collection, un Graal, pour tout amoureux de ce genre musical.

samedi 9 mars 2013

Chronique : Screaming Trees ~ Sweet Oblivion (1992)


picture cover image pochette photo grunge seattle olympia lanegan art sound
Epic Records

Playlist : 1- Shadow Of The Season / 2- Nearly Lost You / 3- Dollar Bill / 4- More Or Less / 5- Butterfly / 6- For Celebration Past / 7- The Secret Kind / 8- Winter Song / 9- Troubled Times / 10- No One Knows / 11- Julie Paradise

Sixième album des Screaming Trees, Sweet Oblivion sort en 1992 sur Epic Records. Un excellent opus à posséder absolument.

 Screaming Trees souffre à la fois d'un don et d'une malédiction. Une injustice de plus dans le monde musical, car ce groupe pionnier de la scène de Seattle n'a jamais réussi à devenir aussi illustre que des formations telles que Nirvana, Soundgarden ou Mudhoney. Malgré d'excellentes critiques lors de leurs sorties dans la presse spécialisée, aucun album n'établira de bonnes ventes. Vous l'aurez sans doute compris de vous-mêmes, la grande bénédiction des Screaming Trees est justement de n'avoir jamais connu un succès que pourtant, croyez-moi, ils auraient mérité. Ne cédant pas ainsi à un quelconque business model, ils gardent leur virginité artistique intacte et sans concessions pour le plus grand plaisir des puristes.

Wax Digger Reviews : Disquaire Day : coup de gueule.


Disquaire Day : coup de gueule. art sound


Le disquaire Day revient le 20 avril pour sa troisième édition francaise. Une bonne nouvelle? Oui mais...

lundi 4 mars 2013

Grandes chansons... petits albums.


Grandes chansons... petits albums. art sound
Grandes chansons... petits albums.


On le constate souvent, grand nombre d'artistes connaissent un succès grâce à une chanson; en effet, lorsque l'on écoute le disque détenant cette trouvaille, voire quand on ose s'attaquer à la discographie d'un de ces groupes, pensant naïvement - ou a raison - trouver des perles du même acabit, on ne peut être que déçu, ou consterné, par le vide musical que l'on y trouve. Néanmoins rendons hommage à ces tubes.

jeudi 21 février 2013

Yoshihiro Arikawa - 6ft Under The Pole (Swap015) -W/ Seph, Nomenklatür, Zecapx, Redj&Ghini-B Remixes (2013)


Yoshihiro Arikawa - 6ft Under The Pole (Swap015) -W/ Seph, Nomenklatür, Zecapx, Redj&Ghini-B Remixes (2013) art sound

Pour sa nouvelle sortie prévue le 11.03.2013, le label de musique electronique Swap voyage vers l'Asie en remixant le morceau Deep et Dub techno de l'artiste japonais Yoshihiro Arikawa.

Avec pas moins de cinq DJ (Seph, Nomenklatur, Zecapx, Redj et Ghini-B) au programme, cette parution s'annonce, une nouvelle fois, prometteuse comme on peut l'entendre avec ces extraits disponibles sur le soundcloud du label disponible ici.

MAJ : comme prévu, 6ft Under The Pole sort en temps et en heure ! rendez-vous sur beatport  pour vous procurer ces remix.


samedi 16 février 2013

Chronique : Love ~ Forever Changes (1967)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Psyche, Arthur Lee
Sundazed

Playlist : 1- Alone Again Or / 2- A House Is Not A Motel / 3- Andmoreagain / 4- The Daily Planet / 5- Old Man / 6- The Red Telephone / 7- Maybe The People Would Be The Times Or Between Clark And Hilldale / 8- Live And Let Live / 9- The Good Humor Man He Sees Everything Like This / 10- Bummer In The Summer / 11- You Set The Scene

Vous cherchez un album représentatif des années soixante? voici la chronique de Forever Changes du groupe Love sorti sur Elektra en 1967.

 Forever Changes est un disque atypique. Passé relativement inaperçu lors de sa sortie en novembre 1967, il connaîtra, un paquet d'années plus tard, un second souffle. Une renaissance bien plus heureuse puisqu'il sera cette fois porté aux nues par toute une presse spécialisée qui le redécouvre. Un engouement, disons-le d’emblée, un peu excessif. De rien ou si peu, cet album devient l’œuvre la plus culte qui soit, faisant de lui par la même occasion le disque des années soixante à détenir jalousement, un trésor oublié qui détiendrait toute la magie et le charme d'une époque. 
Mon avis, bien qu'étant convaincu sur certains points, sera tout de même un peu moins enthousiaste et unilatéral. Évidemment, il serait inutile de dire que ce dernier aurait dû rester dans les remises des disquaires à l’abri du regard des passants. Bien entendu Forever Changes est un très bon album, qui a pour lui une quantité de choses merveilleuses le rendant unique, mais il est selon moi fortement inégal. À l'inverse d’énormément de vinyles sortis à cette époque - qui eux se veulent homogènes de bout en bout - ce disque contient de superbes chansons mais aussi des chansons beaucoup plus timides sans pour autant être mauvaises, loin de là, mais à qui il manque ce petit quelque chose de féerique que l'on trouve sur la plupart des titres. Ce manque de constance fait que cet album ne sera jamais pour moi la perle tant annoncée à longueur d'articles bien qu'encore une fois, il soit indispensable à tout amoureux du flower power.

jeudi 14 février 2013

Chronique : Marquis de Sade ~ Dantzig Twist (1979)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, photo, pics, instagram,image, Cover, Pochette
Pathé

Playlist : 1- Set In Motion Memories / 2- Henry / 3- Walls / 4- Conrad Veidt / 5- Nacht Und Nebel / 6- Who Said Why ? / 7- Japanese Spy / 8- Skin Disease / 9- Boys Boys / 10- Smiles 

Dantzig Twist est le premier album du groupe Marquis de Sade sorti en 1979 sur le label Pathé.

 La ville de Rennes connut au début des années 80 une forte activité musicale. Ce courant que les journalistes baptiseront de façon assez simpliste la scène rock rennaise avait, du moins pour la plupart, des héros s'appelant David Bowie, Velvet Underground ou les Stranglers. Plusieurs groupes tirèrent leurs épingles du jeu durant cette période faste. On citera parmi eux les plus illustres :  Niagara, les Kalashnikov, Tohu Bohu, ou bien encore Étienne Daho. Le dénominateur commun de toute cette scène n'est autre que le duo de saxophonistes Philippe Herpin et Daniel Paboeuf qui officie sur presque tous ces disques et, bien entendu, on les retrouve sur Dantzig Twist puisque Marquis de Sade fait aussi partie de cette nouvelle vague.


vendredi 8 février 2013

Chronique : Syd Barrett ~ Barrett (1970)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Pink Floyd, Psyche, Prog
Harvest

Playlist : 1- Baby Lemonade / 2- Love Song / 3- Dominoes / 4- It Is Obvious / 5- Rats / 6- Maisie / 7- Gigolo Aunt / 8- Waving My Arms In The Air / 9- I Never Lied To You / 10- Wined And Dined / 11- Wolfpack / 12- Effervescing Elephant

Syd Barrett publie son deuxième album en 1970 sur le label Harvest. Plus que de la musique c'est un émouvant dernier testament.  

 Syd Barrett fait partie de ces héros modernes qui restent pourtant méconnus d'un grand public amateur de musique. Personnage aussi fascinant qu'étrange, il a plus fait, à lui seul, avec ses ritournelles pour la musique pop, que quantité d'autres musiciens de talent. Viré comme un malpropre de son groupe à cause de sa folie due en partie aux drogues, Barrett n'aura fait qu'un album avec les Pink Floyd, le grandiose The Piper At The Gates Of Dawn, qui reste gravé pour toujours dans la mémoire collective de tout amoureux du quatrième art. Syd Barrett avait déjà commencé sa douce descente dans les abîmes de la démence lors de l'enregistrement et n'était tout simplement plus devenu gérable pour une bande de jeunes gens n'aspirant qu'à poursuivre leur carrière. Se sentant peut-être coupables ou ne voulant tout simplement pas se résoudre à laisser ce génie seul et totalement à la dérive, ses ex compagnons lui viennent en aide pour produire son premier album solo, The Madcap Laughs, que l'on trouvera à l'envie soit génialement novateur soit complètement pourri, c'est selon. Pour le deuxième, celui qui nous intéresse dans cet article, Richard Wright remplace cette fois Rogers Waters à la production mais reste toujours assisté par le fidèle David Gilmour.

jeudi 7 février 2013

Chronique : Drudkh ~ Forgotten Legends (2003)


pochette cover album black metal picture photo art sound
Supernal Music

Playlist : 1- False Dawn / 2- Forests In Fire And Gold / 3- Eternal Turn Of The Wheel / 4- Smell Of Rain

Premier album des Ukrainiens, Forgotten Legends sorti en 2003 est un monolithe aussi noir qu'intense.

 Drudkh est un side-project comprenant Roman Saenko, leader des Hate Forest, et Yuriy Sinitsky des Lucifugum. Le lien entre les différentes formations s’arrêtera là puisque le registre musical n'est pas exactement le même. Nous ne rentrerons pas dans les analyses linguistiques de la ribambelle de sous-genres existants, alors faisons un simple raccourci et disons que Drudkh fait sur ce premier opus du drone metal. Ce terme, inventé par les journalistes, décrit des morceaux incroyablement longs, bourdonnants et répétitifs. Toutefois il peut s'adapter à toute une flopée de styles puisqu'il peut avoir de nombreuses influences telles que Earth (un des pionniers du genre), Black Sabbath, les Melvins ou bien encore Celtic Frost.

samedi 2 février 2013

Chronique : Emerson, Lake & Palmer ~ Emerson, Lake & Palmer (1970)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Prog, Keith
Manticore

Playlist : 1- The Barbarian / 2- Take A Pebble / 3- Knife-Edge / 4- The Three Fates / 5- Tank / 6- Lucky Man

Emerson, Lake & Palmer sort son premier album éponyme en octobre 1970. Si dans l'ensemble il s'agit d'une franche réussite, il souffre néanmoins de nombreux défauts pouvant le rendre fastidieux à écouter aux non-initiés. 

 Nous avons déjà évoqué sur Wax Digger Reviews le concept du supergroupe, notamment avec les formations Blind Faith ou Cream. Cette fois-ci, intéressons nous à Emerson, Lake & Palmer
La rencontre entre Keith Emerson de The Nice et Greg Lake des King Crimson se déroule lors d'un festival en 1969 au cours duquel leurs groupes respectifs étaient conviés. À la suite d'un bœuf improvisé sur scène, les deux musiciens eurent l'idée de s'associer afin de créer un nouveau projet et ainsi repartir sur de nouvelles bases car Emerson lors de cette période en avait assez de son groupe, s'y sentant un peu trop à l'étroit. 
Pour le poste encore vacant de batteur, Mitch Mitchell fut pendant un temps convoité, mais officiant dans le célèbre Jimi Hendrix Experience il déclina poliment l'offre ce qui profita à Carl Palmer, venant lui des Atomic Rooster. L'histoire veut d'ailleurs que Mitchell parla de cette nouvelle formation à Hendrix et que ce dernier se soit montré fortement intéressé pour la rejoindre; ce qui aurait donné comme surnom HELP au lieu d'ELP. 


vendredi 25 janvier 2013

Chronique : Black Sabbath ~ Black Sabbath (1970)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image
Vertigo

Playlist : 1- Black Sabbath / 2- The Wizard / 3- Behind The Wall Of Sleep / 4- N.I.B / 5- Evil Woman / 6- Sleeping Village / 7- The Warning

Black Sabbath sort en 1970 son premier vinyle sur le label Vertigo. Un disque devenu totalement culte car considéré comme la première œuvre heavy metal.

 La musique est souvent encline à un éternel débat aussi vaste qu'inutile : quels groupes sont les initiateurs de tel ou tel style ? Si on accordera volontiers la naissance du hard rock à des groupes comme Led Zeppelin ou Deep Purple, certains iront, malgré tout, de leurs pamphlets pour vous dire qu'il existe évidemment d'autres formations plus obscures pouvant se vanter d'une telle paternité. 
Pourtant un genre musical semble curieusement échapper à ces longues chamailleries, le heavy metal, et par conséquent le metal dans son ensemble. Tous les amateurs du genre vous diront sans gêne que les Black Sabbath sont les instigateurs de cette musique encore qualifiée de maléfique en ce début des années 70. 


mardi 22 janvier 2013

Chronique : The Distillers ~ Sing Sing Death House (2002)


cover image picture pochette album vinyle punk hardcore art sound
Hellcat Records

Playlist : 1- Sick Of It All / 2- I Am Revenant / 3- Seneca Falls / 4- The Youn Crazed Peeling / 5- Sing Sing Death House / 6- Bullet And The Bullseye / 7- City Of Angels / 8- Young Girl / 9- Hate Me / 10- Desperate / 11- I Understand / 12- Lordy Lordy

Brody Dalle, chanteuse-hurleuse des Distillers, nous revient avec un deuxième album qui fera passer le plus dur des punks pour une petite fille sage.


 Groupe formé en 1998, The Distillers signe sur le label Epitaph et sort pour l’an 2000 son premier album éponyme qui est plutôt bon sans pour autant devoir crier au génie. Deux ans plus tard après un changement de line-up, c’est au tour de Sing Sing Death House de voir le jour sur Hellcat Records - maison de disques proposant les superbes compilations Give'Em The Boot. Cette fois l’affaire est toute autre, puisque ce deuxième opus reste encore de nos jours la meilleure œuvre du groupe et de cette période où le punk Américain retrouvait, pour peu de temps, un second souffle. 

mardi 15 janvier 2013

Chronique : Grandmaster Flash & The Furious Five ~ The Message (1982)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Hip Hop, Rap
Sugar Hill Record

Playlist (Vinyle UK) : 1- She's Fresh / 2- It's Nasty / 3- Scorpio / 4- It's A Shame / 5- Dreamin' / 6- You Are / 7- The Message / 8- The Adventure Of Grandmaster Flash On The Wheels Of Steel

Premier album de Grandmaster Flash et de ses Furious Five, The Message sort en 1982 et devient instantanément l'un des portes étendards du mouvement hip-hop.

 Sans surprise le groupe inclut tout d'abord le DJ Joseph Saddler alias Grandmaster Flash; bien que né à la Barbade, Saddler grandit à New York dans le quartier du Bronx. Très vite il se montre intéressé par le monde du DJing et gagne en premier lieu le surnom de Flash - tiré du comics - grâce à sa grande dextérité et rapidité acquises à force d'entrainement durant son adolescence. Le préfixe Grandmaster viendra lui quelques temps plus tard, cette fois pour son habilité. Saddler est en effet capable de changer de vinyles avec les pieds ou bien encore les mains dans le dos. Mais c'est surtout pour sa connaissance sans faille des platines et l'invention ou l'amélioration de nombreuses techniques toujours employées de nos jours que Grandmaster Flash se fait remarquer, devenant de fait non plus un simple passeur de disques mais un créateur musical à part entière. Le reste du groupe est lui composé de cinq rappeurs : Melle Mel, Cowboy, Kid Creole, Rahiem et Scorpio.