vendredi 2 novembre 2012

Chronique : Nuggets : Original Artyfacts From The First Psychedelic Era, 1965-1968 (1972)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Garage, Punk
Elektra

Playlist : 1- I Had Too Much To Dream (The Electric Prunes) / 2- Dirty Water (The Standells) / 3- Night Time (The Strangeloves) / 4- Lies (The Knickerbockers) / 5- Respect (The Vagrants) / 6- A Public Execution (Mouse) / 7- No Time Like The Right Time (The Blues Project) / 8- Oh Yeah (The Shadows Of Knight) / 9- Pushin' Too Hard (The Seeds) / 10- Moulty (The Barbarians) / 11-  Don't Look Back (The Remains) / 12- An Invitation To Cry (The Magicians) / 13- Liar,Liar (The Castaways) / 14- You're Gonna Miss Me (13th Floor Elevators) / 15- Psychotic Reaction (Count Five) / 16- Hey Joe (The Leaves) / 17- Romeo & Juliet (Michael and the Messengers / 18- Sugar And Spice (The Cryan' Shames) / 19- Baby Please Don't Go (The Amboy Dukes) / 20- Tobacco Road (Blues Magoos) / 21- Let's Talk About Girls (The Chocolate Watchband) / 22- Sit Down, I Think I Love You (The Mojo Men) / 23- Run, Run, Run (The Third Rail) / 24- My World Fell Down (Sagittarius) / 25- Open My Eyes (Nazz) / 26- Farmer John (The Premiers) / 27- It's-a-Happening (The Magic Mushrooms)

Sortie pour la première fois en 1972, Nuggets : Original Artyfacts From The First Psychedelic Era, 1965-1968, est une compilation culte comprenant vingt-sept titres de rock garage et psychédélique.

 Jac Holzman, fondateur de la maison de disques Elektra, et Lenny Kaye, qui deviendra le guitariste de Patti Smith, eurent l'idée de réunir sur un double vinyle une trentaine d'artistes qui, en 1972, étaient déjà pour la plupart d'entre eux tombés dans l'oubli. Le futur mouvement punk sera grandement influencé par tous ces groupes, par le rock garage dans son ensemble, mais surtout par ce disque. Une oeuvre dans laquelle nous pouvons d'ailleurs pour la première fois apercevoir le terme punk dans les notes de sa pochette.


 Nuggets : Original Artyfacts From The First Psychedelic Era, 1965-1968 (que l'on abrégera volontiers en Nuggets n'est-ce pas), est une invitation au voyage. Un road trip dans l'Amérique plus ou moins profonde, passant de la Californie au Texas sans vergogne, en un changement de piste. Mais c'est surtout une machine à remonter le temps. Dans les sixties, une ère psychédélique où drogue rimait souvent avec liberté et qui permit à des milliers de groupes de se former dans une création alors totale et soumise à peu de limites. Nuggets, dans sa plus grande partie, rend hommage à ces artistes obscurs et méconnus qui, sans le fondateur d'Elektra, seraient sans doute pour bon nombre oubliés de tous. Et à l'écoute d'une composition comme Lies des The Knickerbockers, qui fout une pêche bienfaitrice, on ne peut être que ravi de l'existence de cet objet et remercier comme il se doit le digne justicier Holzman

 Cette compilation comprend quelques reprises, notamment Respect d'Otis Redding, le groupe The Vagrants faisant une superbe prestation à la hauteur du maître. Le chanteur originaire du Texas, Roonie Weiss, des Mouse, rappellera fortement Bob Dylan dans son timbre de voix si particulier sur le poignant Public Execution
Ce qui rend Nuggets totalement culte et indispensable à tout amateur de bon rock, c'est que chacun trouvera son bonheur parmi ces vingt-sept titres. Certains préféreront Don't Look Back des Remains, d'autres dirigeront tous leur suffrage vers le naïf Run, Run, Run des Third Rails, mais il y a fort à parier que les deux camps s'entendront sur certains morceaux tel que le sublime Invitation To Cry, le chanteur des Magicians faisant une interprétation à foutre des frissons.


picture image photos elektra art sound
Jac Holzman


 Les chansons ne dépassent pas les cinq minutes en dehors de la reprise Baby, Please Don't Go de Big Joe Williams, réalisée ici par The Amboy Dukes; plus de cinq minutes de blues psychédélique à la guitare tranchante et au duo batterie / basse métronomique. Encore un superbe moment rock'n'rollComme dit précédemment, cette compilation fait la part belle aux artistes méconnus, mais pourtant, et sans doute dans un but de rassurer le public et de faire vendre, quelques groupes plus illustres y font leur apparition. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que nous y retrouvons les 13th Floor Elevators avec l'excellent tube You're Gonna Miss MeThe Seeds est également de la partie avec leur succès Pushin' Too Hard et enfin les talentueux Blues Magoos avec Tobacco Road qui seront également présents. 

 Personnellement j'en arrive au seul défaut que je peux mentionner. Je trouve le titre des Blues Magoos mal choisi car la discographie de cette formation recèle de biens meilleurs morceaux, c'est le seul minuscule regret qui émane de cette compilation. 
Pour finir sur les artistes connus, on note aussi la présence des Castaways avec le morceau surf-psyché Liar, Liar qui deviendra plus célèbre par la suite (il apparaîtra notamment dans des films comme Good Morning Vietnam ou Arnaque Crime et Botanique).
Un de mes coups de cœur sur ce double vinyle vient de Philadelphie avec Nazz et son Open My Eyes. Bien que surfait aux premiers abords avec tous ses effets, il s'en dégage un charme indéniable, le riff de Todd Rundgren étant simple mais efficace, il sera d'ailleurs largement repris. Le road trip Nuggets se clôt de manière totalement barrée avec les Magic Mushrooms à l'image finalement de ce disque indémodable.

 Nuggets : Original Artyfacts From The First Psychedelic Era, 1965-1968, est musicalement riche, nous offrant au travers d'un large éventail sonore ce que pouvait être le rock garage et psychédélique Américain dans le milieu des années soixante. La réédition en CD par Rhino Records dans les années quatre-vingt dix connaîtra un succès enfin mérité, à tel point que plusieurs coffrets reprenant le même principe sortiront par la suite. Mais cette première compilation est une invitation au voyage et reste la meilleure à posséder.


The Knickerbockers - Lies


2 commentaires:

  1. Une grand compil avec des classiques, à se procurer de toute urgence !!

    RépondreSupprimer
  2. Premiere partie très bonne, deuxieme partie ca s'effoufle un peu pour moi.

    RépondreSupprimer