samedi 6 octobre 2012

Chronique : Deportivo ~ Parmi Eux (2004)


wax digger reviews pochette picture image cover rock francais art sound
Barclay


Playlist : 1- 1000 Moi Même / 2- Parmi Eux / 3- Queen Of Universe / 4- Sur Le Moment / 5- Mémoire / 6- L’Immobilité / 7- Alambiqué / 8- La Salade / 9- Wait A Little While / 10- A L'Avance / 11-  Roma / 12- Paratonnerre

Premier album du trio des Deportivo, Parmi eux est un très bon disque de rock français sorti en 2004 sur Barclay.

 D'abord amis, Jérôme Coudanne (chant et guitare), Richard Magnac (basse) et Julien Bonnet (batterie), tous trois originaires des Yvelines, décident de fonder leur propre groupe de rock. Durant l'été 2003 à Paris, ils jouent devant une grande majorité des maisons de disques. Faisant ce soir-là un carton, les propositions de contrats pleuvent, ils signent finalement chez Barclay. Le premier maxi La Salade sort durant l'automne, quant à l'album Parmi Eux, lui, sera disponible en mai 2004. Le succès sera très vite au rendez-vous, les Deportivo arpenteront une bonne partie des salles françaises, plébiscité tant par le public que par les critiques.


 Si en 2004 à l'international ce sont les écossais de Franz Ferdinand qui raflent tous les suffrages, en France la riposte se nomme Deportivo. Ce groupe qui utilise à merveille les rudiments les plus basiques et efficaces du rock, à savoir : guitare-basse-batterie, nous gratifie d'un premier essai aussi brutal qu’élégant. Pas de place sur Parmi Eux aux solos interminables et aux breaks inutiles, le trio va droit devant sans se poser de questions superflues, donnant à ce disque un faux sentiment d'urgence exquis.

Ça sera le cas notamment sur 1000 Moi Même, La Salade et sur le single éponyme Parmi Eux.Trois chansons d'une créativité et d'un dynamisme hautement rock'n'roll, remettant à leur place bon nombre d'artistes français pensant faire partie de ce genre musical. Si on rajoute les deux fougueux titres anglais - bien que légèrement inférieurs au reste - présents  : Queen Of Universe ainsi que Wait A Little While, et surtout il ne faudrait pas oublier le presque hardcore Paratonnerre, on obtient une excellente première moitié, abrupte et incisive, d'une énergie à la hauteur de ce que l'on peut trouver dans chez les cousins anglo-saxons depuis des décennies et cela fait plaisir à entendre. 


picture image rock francais groupe album yvelines paris trio
Deportivo


 L'autre partie du disque est cette fois plus élégante - mais non moins réussie - et se compose de ballades parfaitement bien exécutées, adoucissant l'ensemble sans en amputer la moindre parcelle de talent. On retiendra en priorité la douceur intimiste et de qualité d'un Alambiqué ou bien encore la beauté acoustique de Sur Le Moment, bien qu'ayant une absurdité évidente et voulue de part son Kazoo, il en ressort une tragique tristesse assez touchante. 

 Si l'ennui et la lassitude sautent évidemment aux yeux dans les thèmes abordés, la plupart sera sujet à l'interprétation de chacun. Les Deportivo ont eu l'intelligence d'écrire sur cet album des paroles suffisamment abstraites pour laisser l'auditeur libre d'y comprendre ce qu'il voudra bien entendre. L'important étant que les textes subtilement bien interprétés soient au service de la mélodie tout en gardant une certaine cohérence et sur cet aspect-là, le trio peut, en 2004, donner des leçons de songwriting à la française.

 Rapide, efficace et brillant, sont des termes suffisants pour décrire ce premier album. Les Deportivo ne s’embarrassent pas de choses inutiles sur Parmi Eux, ce qui lui permet de garder toute sa fraîcheur au fil du temps. Malheureusement ils perdront tout ce qui fait de lui un grand disque sur l'opus suivant nommé simplement Deportivo, qui sera clairement à oublier.




Deportivo - 1000 Moi Même


2 commentaires:

  1. super album de rock francais !

    RépondreSupprimer
  2. Ouais très cool ce disque, par contre oui le deuxieme est naze.

    RépondreSupprimer