mercredi 3 octobre 2012

Chronique : Aphex Twin ~ Selected Ambient Works 85-92 (1992)


wax digger reviews album cover pochette picture image electro beat art sound
Apollo Records

Playlist : 1- Xtal / 2- Tha / 3- Pulsewidth / 4- Ageispolis / 5- I / 6-  Green Calx / 7- Heliosphan / 8- We Are The Music Makers / 9- Schottkey 7th Path / 10- Ptolemy / 11-  Hedphelym / 12- Delphium / 13- Actium

Sortie en 1992 sur Apollo Records, Selected Ambient Works 85-92 est une compilation de morceaux faite par Aphex Twin qui signe là un de ses disques les plus accessibles et les plus influents.

 Selon la petite histoire, les morceaux de Selected Ambient Works 85-92 (on simplifiera le titre par SAW85-92 ou simplement SAW 1 puisqu'un deuxième volume sortira deux ans plus tard) proviendraient d'une dizaine de cassettes qu'Aphex Twin, de son vrai nom Richard David James, donnait à ses amis avant qu'il ne signe sur un label. 


 Puisque nous sommes dans les anecdotes impossibles à vérifier; James aurait, d'après le titre de cette compilation, composé certains morceaux en 1985, ce qui voudrait dire qu'il n'avait que quatorze ans à ce moment là. Quand on sait que l'artiste a toujours cultivé son propre mythe, cette information est à prendre avec des pincettes mais après tout en 1992, Richard D. James n'était qu'un DJ inconnu dans un club des Cornouailles et ne bénéficiait pas de toute cette aura qu'on lui connait désormais. Puisque le Monsieur a démontré tout son talent depuis, on le croira donc sur parole.



Richard David James aka Aphex Twin art sound wax digger photo image picture electro beat
Richard David James aka Aphex Twin



 Ceux qui s'attendent à un disque d'ambient pure risque d'être déçus. SAW85-92 n'a pour ainsi dire rien d'ambient - à la différence du volume deux - en dehors de quelques bribes et un aspect planant superbement présent. On sera plus dans un registre Acid/House typique de l'époque, vu d'un œil aiguisé par Aphex Twin. Surtout sur la deuxième partie du disque. 
Peu importe la date de création des morceaux, il en ressort la même intelligence dans le travail effectué. Le talentueux bidouilleur psychotique qu'est Richard D. James n'en est pas encore rendu à cette époque à nous fournir des manifestes presque inécoutables pour la moitié des gens de cette planète (au hasard Drukqs) mais tout son génie créatif et sa part de folie légendaire sont d'ores et déjà en balbutiement sur cette compilation. Encore de nos jours, la plupart de ces titres, que l'on pourrait qualifier grivoisement de rêve-house ou encore d'ambient-dance, pourraient sortir au rayon des nouveautés ils n'en perdraient aucunement de leur saveur, tant sur les arrangements minimalistes et structurés que sur la production soignée rendant le tout cohérent et minutieux, faisant de cette compilation un véritable album.

 Preuve du boulot accompli, on passera sans que l'auditeur ne soit gêné d'un magnifique Xtal, pour le coup nettement planant et plein de rêveries progressives, à des chansons plus dansantes comme Ptolemy ou Pulsewidth, où on retrouve avec un plaisir non dissimulé des synthés tout droit sortis des années quatre-vingt. Il n'y a guère sur ce disque qu'un Green Calx et ses samples venant du film Robocop, préfigurant de l'avenir avant-gardiste et bruitiste - sa marque de fabrique - d'Aphex Twin, qui pourra perturber le nouveau venu dans le monde sonore surréaliste de l'artiste.

 Selected Ambient Works 85-92 est une formidable porte d'entrée pour qui souhaite découvrir en douceur la musique de cet être imprévisible qu'est Aphex Twin. Terriblement actuel malgré ses vingt bougies, cette compilation est un petit voyage émotionnel et contient de véritable diamants bruts à écouter au moins une fois dans sa vie.



 Aphex Twin - Xtal


3 commentaires:

  1. jaime bcp le dernier aussi !

    RépondreSupprimer
  2. Il est cool ce disque mais il manque pour moi de folie.

    RépondreSupprimer