dimanche 30 septembre 2012

Chronique : Scarface ~ Soundtrack (1983)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Soundtrack, Band Originale, Film
MCA

Playlist : 1- Scarface (Push It To The Limit) / 2- Rush Rush / 3- Turn Out The Night / 4- Vamos a Bailar / 5- Tony's Theme / 6-  She's On Fire / 7- Shake It Up / 8- Dance Dance Dance / 9- I'm Hot Tonight / 10- Gina's And Elvira's Theme / 11-  Bolivia Theme

Scarface Soundtrack est, comme son nom l'indique, la bande originale du film Scarface paru en 1983 sur le label MCA.  

 Il ne s'agit donc pas de chroniquer le film préféré de tous les bandits de grands et petits chemins mais bel et bien de s'attaquer à sa bande originale, qui, si on prend le temps de l'écouter attentivement, se trouve être excellente. Entièrement composée par le producteur italien Giorgio Moroder, elle sort dans un premier temps en vinyle dans quelques pays seulement. Chose étonnante pour un film devenu si culte, la bande originale ne sortira sur support CD qu'en 2003, soit vingt ans plus tard sur le label Geffen cette fois. Ils en profiteront pour la remixer et la remastériser.
On pourra également trouver quelques morceaux de cette BO sur la radio fictive flashback 95.6 du jeu vidéo Grand Theft Auto III ainsi que forcement dans le (mauvais) jeu estampillé Scarface : The World Is Yours.

 Il est à présent temps de nous immerger dans la ville de tous les plaisirs, j'ai nommé Miami, afin de suivre les traces du fameux Tony Montana. Le disque commence avec Scarface (Push It To The Limit)  chanté par Paul Engemann - qui aura son heure de gloire l'année suivante avec Reach Out, choisie pour être la chanson officielle des jeux olympiques de Los Angeles. Le premier titre ne manque pas de punch avec sa pop survitaminée toute en groove et son break, dirons-nous, asiatique rendant le tout remarquable. 
L'avantage de cette bande originale est que l'on n'a pas besoin de voir le film pour apprécier les morceaux ou même de danser énergiquement dessus. C'est une qualité malheureusement trop rare, la plupart des films ayant une soundtrack sans intérêt.  

Moroder eut la bonne idée de faire appel à des artistes confirmés en chant pour accompagner sa musique. On aura droit à la charmante Debbie Hary sur Rush Rush, connue pour être la chanteuse du groupe new wave/punk Blondie. Leur collaboration n'est pas une première puisque Moroder et Hary ont auparavant fait un des ses tubes avec Call Me, pour cette fois le film : American Gigolo en 1980.
Puisque le héros du film vient de Cuba, les rythmes chaloupés de Vamos a Bailar ont largement leur place sur le disque et il faut bien avouer que le titre chanté cette fois par Maria Conchita aurait pu être un tube mondial. C'est frais et nous donnera irrésistiblement une envie de bouger.



Giorgio Moroder art sound film bande originale album disque photo picture image
Giorgio Moroder



 Vient le tour de l'angoissant Tony Theme's sur lequel Moroder use de tout son talent pour produire un thème magnifiquement orchestré. Simple tout en étant subtil, collant parfaitement à l'anti-héros du film. Il aura le mérite en plus de changer musicalement du reste de l'album. 
La chanteuse Amy Holland entre sous la lumière avec le disco-pop She's On Fire, sans doute un des meilleurs morceaux de la galette. Il n'a pas vieilli ; même le petit solo de guitare  reste de nos jours écoutable sans qu'il ait à en rougir. 

Les artistes féminines sont décidément à l'honneur puisque Beth Anderson chantera le délicieux Dance Dance Dance tandis que  I'm Hot Tonight, lui, sera attribué à Elizabeth Daily qui nous fera une interprétation toute en espièglerie. Deux compostions réussies à l'image des précédents. 
On n'atteindra malheureusement pas le sans faute car le moment too much viendra avec Gina's And Elvira's Theme. Bon j'imagine que certains aimeront mais là c'est trop. Non pas que le morceau soit mauvais mais bien trop long et surtout on se croirait dans une pub Royal Canin pour chiens dépressifs. A oublier.

 Scarface Soundtrack malgré quelques ratés qui n’enlèvent rien au reste, se trouve être une bande originale agréable à écouter, réellement dansante et jamais lassante. Elle a surtout l'énorme avantage de ne pas avoir besoin du film pour exister ce qui montre (s'il le fallait encore) le talent et l'habileté de Giorgio Morender quand il s'agit de travailler pour le cinéma.





Scarface - She's On Fire


3 commentaires:

  1. A l'époque ou Moroder savait faire des disques, putain...

    RépondreSupprimer
  2. ServeTheServants18 mars 2015 à 22:27

    Un monument, dont le fameux Tony's Theme, et toutes les autres, rare en vinyle!

    RépondreSupprimer
  3. Ca me rappele quand j'avais vingt ans tout ca

    RépondreSupprimer