jeudi 6 septembre 2012

Chronique : Gong ~ Camembert Electrique (1971)


wax digger reviews art sound cover picture image album vinyle prog psyché vinyl david allen soft machine
BYG Records


Playlist : 1- Radio Gnome Prediction  / 2- You Can't Kill Me / 3- I've Been Stoned Before / 4- Mr Long Shanks O Mother I Am Your Fantasy / 5- Dynamite, I Am Your Animal / 6- Wet Cheese Delirium / 7- Squeezing Sponges Over Policemen's Heads / 8- Fohat Digs Holes In Space / 9- Tried So Hard / 10- Tropical Fish, Selene / 11- Gnome The Second

Derrière ce titre totalement absurde se cache en réalité un excellent disque bourré d'expérimentations musicales allant du prog au psyché en passant par du free jazz. Camembert Électrique mérite d’être découvert au plus vite si ce n'est pas encore fait.

Après avoir fondé le groupe Anglais Soft Machine, David Allen d'origine Australienne se voit interdit de séjour en Angleterre pour cause d'irrégularité de passeport (Il aurait apparemment collé une photo de Bouddha par-dessus la sienne). Contraint de quitter son groupe, il trouve refuge à Paris puis s'entoure de quelques talentueux musiciens et crée Gong


" Bonsoir, c'est une émission planète Gong par Radio Gnome Invisible direct de la planète Gong " ; c'est sur cette phrase dite d'une voix trafiquée et nasillarde que s'ouvre le deuxième opus du groupe. Une œuvre riche en mélange des genres et inventive, Gong se permet tout et le prouve dès la première chanson You Can't Kill Me dont la section rythmique menée par Christian Tritsch à la basse et Pip Pyle à la batterie ne connait aucun raté et maintient le cap sans sourciller, permettant au reste du groupe de dérouler son jeu dans une folie communicative. En dehors de ces deux anglais, nous retrouvons dans le reste du groupe bien entendu le fondateur de Gong en la présence de David Allen au chant et à la guitare, la compagne de celui-ci, Gilly Smyth, aux chœurs et le non moins très important français Didier Malherbe au saxophone. Ce dernier nous fera partager de longues et excellentes improvisations pleines de virtuosité à l'image d'I've Been Stoned Before



art sound wax digger reviews picture image david allen didier malherbe soft machine psyché prog
Gong


Si la face A est totalement réussie - on n'oubliera d'ailleurs pas le complètement barré et hypnotique Dynamite... - on ne manquera pas d'écouter la deuxième face avec un tout aussi grand intérêt. Elle se révèle particulièrement grandiose avec un ahurissant Fohat Digs Holes In Space, bénéficiant d'une structure spatiale rappelant certaines des plus grandes créations des Pink Floyd, mais sans jamais tomber dans le copier-coller, et d'une basse lancinante. Ce morceau est un véritable bijou d'un bout à l'autre. Et ça ne s’arrête pas là puisque Tried So Hard et Tropical Fish, Selene sont du même acabit dans des styles différents mais toujours avec ce même souci du détail et du travail bien fait. L'un nous fera profiter d'une flûte enchanteresse tandis que dans l'autre, un saxo survolté proche de la suffocation sera mis en avant. Le liant étant encore et toujours une rythmique phénoménale (ces lignes de basse sont à retenir) et une voix superbe.  

Camembert Électrique de Gong est un album psychotrope et totalement inclassable avec ses compositions pimentées de véritable folie douce, le tout englobé par des interludes grotesques à base de gnomes mais se révélant toutefois indispensables à cette œuvre. Un disque à écouter, à posséder et à apprécier comme il se doit.



Gong - Fohat Digs Holes In Space


2 commentaires:

  1. Je préfere flying teapot mais camembert electrique est aussi un excellent album

    RépondreSupprimer
  2. jumpyjackflash31 mars 2014 à 00:14

    un de mes albums favoris, tout simplement fabuleux de tout bout en bout

    RépondreSupprimer