mercredi 15 août 2012

Chronique : Messer Chups ~ Crazy Price (2003)


Messer Chups - Crazy Price (2005) art sound
Ipecac Recording

Playlist : 1- Fantomasofobia / 2- Sex Euro And Evils Pop / 3- Chasing For Young Blood / 4- In 3 Minutes Till Massacre / 5- Ghost Rides To West / 6- Bing Bang Bang Bong Kong / 7- Anton La Vey 66.6 FM / 8- Diabolik Boogie / 9- Make Music, But Not Trash / 10- A Plateful Brain / 11- Gangster They Called Horizon Man / 12- Monkey Safari / 13- Not Made In Japan / 14- Satan Jeans / 15- SuperSonik Vibrator / 16- Good Night

Crazy Price est le septième album du groupe russe, le très expérimental Messer Chups. Sorti en 2003 sur le label Ipecac c'est un véritable ovni sonore qui redonne toute sa gloire au kitsch.

 Groupe venant de Saint-Petersbourg, les Messer Chups font ce que l'on pourrait qualifier de surf rock glacial. Un style musical bien à eux, inimitable, qui rend un hommage appuyé aux séries B des années 50-60, comme le prouve la pochette de l'album. Le disque n'est qu'une BO magistralement orchestrée d'un mauvais film où l'on apercevrait tour à tour des soucoupes volantes en carton et des bimbos, façon pin-up, sublimes qui se feraient enlever par des extraterrestres ou bien encore un film dont le méchant disparaîtrait dans une volute de fumée en ne laissant derrière lui qu'un rire gras et surjoué.

 A n'en pas douter Quentin Tarantino doit être fan de ce groupe, de cet album, mais surtout de ce premier morceau Fantomasofobia qui s'ouvre sur un sample reprenant le légendaire Fantômas pour ensuite glisser dans une vague de surf rock parfaitement exécutée. La première fois que j'ai entendu ce morceau, peu après la sortie du disque, j'ai su qu'il fallait que j’achète cet album sans chercher à en écouter davantage pour ne pas m’ôter le plaisir de la découverte. Il n'y a pas que la guitare californienne du multi instrumentiste Oleg Gitarking qui ressort de cet opus mais aussi et surtout le Theremine, cet instrument si particulier qui est un des plus anciens instruments de la musique électronique créé en 1919 par le russe Lev Sergueïevitch Termen. Eh bien, dans ce Crazy price on retrouve, entre autres, comme musicienne associée à cet instrument, la petite-fille du cousin germain du créateur.


Messer Chups art sound
Oleg Gitarking  et Zombie Girl du groupe Messer Chups


 L'album n'est qu'une succession d'ambiances follement kitsch : Chasing For Yound Blood nous fait penser directement à un film d'horreur frôlant l'érotisme, avec ses bruits de femme agonisante, de chats qui miaulent et de monstres que l'on imagine aisément ridicules. Ghost Rides To West est facilement imaginable avec un tel titre; le délirant Bing Bang Bang Bong Kong nous entraîne de force dans un cabaret rouge sang où des créatures se produiraient sur scène dans une ville comme la Nouvelle-Orléans avec son petit coté jazzy, avant de partir dans un bordel de sonorités électroniques.
L'étape suivante, Anton La Vey 66.6 FM, n'est autre qu'une reprise speedée de la célèbre chanson Gloomy Sunday du compositeur Hongrois Rezso Seress. Chanson qui, selon la légende, aurait provoqué une vague de suicides face à une telle tristesse. A la différence qu'ici le titre est rempli de samples provenant de différentes langues.
Le français sera d'ailleurs très succinctement représenté avec un " Quoi? " dit d'une voix sexy dans SuperSonik Vibrator. Un titre qui laisse la part belle aux bruitages de vieux ordinateurs.
Citer les seize titres ne servirait pas à grand chose tant les noms absurdes des morceaux correspondent assez fidèlement aux différentes ambiances érotico-horrifico-policière voulues par Gitarking et que chaque titre est réussi avec brio, même si certains trouveront le disque sans doute légèrement répétitif à force.

 Messer Chups ont sorti avec ce Crazy Price un album splendide et totalement unique avec son délire mélangeant les scénettes d'extraterrestre et d'espion russe bas de gamme tout en croisant le monstre de Frankenstein au détour d'une chanson. Le meneur de la bande, Oleg Gitarking dans son rôle de multi instrumentiste fou est d'un talent absolument génial et le tout est parfaitement produit. Vivement recommandé.




Messer ChupsFantomasofobia


Messer Chups - Anton La Vey 66.6 FM

4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup leur best of avec la pin up dessus.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai découvert a sa sortie aussi, ca a été une claque intersiderale.

    RépondreSupprimer