jeudi 9 août 2012

Chronique : Deep Purple ~ Made In Japan (1972)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Metal
Purple Records

 Playlist : Disque 1 : 1- Highway Star / 2- Child in Time / 3- Smoke On The Water / 4- The Mule (Drum Solo) Disque 2 : 5- Strange Kind Of Woman / 6- Lazy / 7- Space Truckin'

Enregistré au Japon durant l'été 1972, Made In Japan nous offre une véritable orgie de soli d'une complexité folle. Il s'agit tout simplement d'un des meilleurs live existant dans le rock.

 Pour leur tournée de l'album Machine Head, les Deep Purple s'envolent pour le Japon dans l'idée d'y enregistrer un live. Made In Japan est enregistré lors de trois concerts en août 1972 : les 15 et 16 à Tokyo et le 17 à Osaka. Deux vinyles pour uniquement sept titres cela peut sembler tout d'abord disproportionné et ridicule mais on se rendra vite compte qu'il fallait au moins ça, tant les chansons sont rallongées par rapport aux originales. Les tubes désormais cultes du groupe sont transfigurés, laissant la part belle aux improvisations en tous genres. Les Deep Purple prennent ici un malin plaisir à ne jamais descendre en dessous des six minutes.

 L'album propose essentiellement les prises provenant du concert à Osaka, Martin Birch alors ingénieur du son préférant nettement l'acoustique de cette salle. La production de Made In Japan est excellente, le disque a beau avoir quarante ans ça ne s’entend pas une seconde. Chaque instrument étant parfaitement audible, le son y est énorme à l'image du morceau d'ouverture Highway Star qui est d'une énergie incroyable. Les douze minutes de Child In Time alternent passages calmes et nerveux, et que dire du jeu de guitare de Blackmore ? Tout simplement exceptionnel  dans ce titre comme tout au long du disque, alliant sans pareil technicité et vitesse folle.
Le groupe se trouve dans un état de forme olympique lors de ces concerts, bien aidé par le public japonais qui pour une fois sort de sa timidité nationale pour soutenir le groupe dans son entreprise de provoquer un tsunami électrique. Même des morceaux qui sont devenus chiants à force de les entendre comme Smoke In The Water se trouvent ici rehaussés, Jon Lord nous livrant avec ses claviers un solo du feu de dieu.
Comme très souvent lors de cette période, nous avons droit à notre "petit " solo de batterie. Si vous doutiez, sans raison, des capacités techniques du batteur au début du disque vous voilà dorénavant convaincu après l'écoute de The MuleIan Paice étant bel est bien, comme beaucoup d'autres batteurs de sa génération, un extraterrestre des fûts.


osaka art sound japon japan wax digger reviews picture cover image vinyle hard metal
Deep Purple


 Le deuxième disque s'ouvre sur Strange Kind Of Woman qui est sujet à une petite polémique puisque ça serait, selon des rumeurs, le seul titre de Made In Japan où des overdubs furent ajoutés. Peu importe, on passera un excellent moment avec ce morceau accrocheur et son duel de guitare / voix plutôt sympathique et souriant sans être extraordinaire.
Les Deep Purple entament les premières mesures d'un de leurs titres phares pour clôturer ce live, Space Truckin' ferme donc le bal dans un délire éblouissant : Ian Gillan au chant se bousille la voix tel un épileptique sous hallucinogène tout au long des vingt minutes que compte la chanson pendant que Blackmore nous démontre une dernière fois ses talents de guitariste fou, tandis que Jon Lord, balance des sons de synthé tout droit sortis de l'espace. Le groupe se calmera au trois quarts du morceau pour repartir de plus belle et ainsi achever cet album monstrueux sous les hourras d'asiatiques enthousiastes.

 On pourrait débattre des heures sur le fait que certains considèrent Deep Purple comme une formation surestimée mais une chose est sûre, ce live au Japon ne démérite pas de toute l'aura qui l'entoure. Toutes les chansons du groupe étant dans cet opus sublimées. Gillan, Blackmore, Paiste, Lord et Glover à la basse démontrent tout leur talent pour offrir une performance épique et inoubliable qu'ils n'arriveront plus à reproduire après ça. En un mot : Indispensable.



Deep Purple - Highway Star

2 commentaires: