dimanche 8 juillet 2012

Chronique : Neu ! ~ Neu ! '75 (1975)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, dutch, Allemand, Prog, Psyche
Gronland Records

Playlist : 1- Isi / 2- Seeland / 3- Leb Wohl / 4- Hero / 5- E-Musik / 6- After Eight.

Le groupe Neu ! sort son troisième album en 1975. Sobrement intitulé Neu !'75 et édité sur le label Brain, il marque une rupture profonde entre ses deux membres.

 Parler de Neu ! c'est tout d'abord mentionner le passé musical de deux hommes, Klaus Dinger et Michael Rother. Ex membres des Kraftwerk, ils en claqueront la porte pour former un tout nouveau projet. A leurs débuts et comme très souvent, leurs albums se vendront timidement. Le succès d'estime viendra bien plus tard lorsque des artistes tels que Brian Eno, Bowie, ou bien encore Radiohead vanteront à longueur d'interviews les mérites des deux allemands.

 Mais seulement voilà : après deux albums, le duo n'est plus tout à fait sur la même longueur d'onde artistique. Dinger lui, est plus orienté musique agressive et rock pur et dur, quant à Rother il s’intéresse davantage à un aspect plus doux et intimiste, proche de l'ambient.
Difficile dans cette situation d'imaginer qu'ils arrivent à de nouveau s'entendre, et pourtant c'est ce qu'ils projettent de faire avec ce Neu !'75. A une condition, si et seulement si le disque est divisé équitablement. Sur une face, un compose tandis que l'autre joue. Sur l'autre face, le procédé inverse devra être appliqué.

 La face A met donc à l'honneur l'ambient chère à Rother. Commençant sur trois notes de piano, Isi est un morceau simple mais tellement enivrant avec ses nappes de clavier qui nous emportent sereinement sur un fleuve de tranquillité. Le groupe délaisse le psychédélisme des débuts pour nous apporter une musique plus douce, peut-être moins fouillée qu'avant mais tout autant sublime. Un romantisme froid à l'image de ce Seeland mais toujours délicate et mélodieuse. Sans doute que certains trouveront que ces premières minutes dégoulinent de guimauve et de mièvreries, je leur répondrais simplement qu'elle n'est que douceur et délicatesse, il suffit d'entendre Leb Wohl pour s'en convaincre. Le voyage vers la mer du Nord prend déjà fin, il est désormais temps de tourner le vinyle.


art sound punk  ambiant brian eno kraftwerk cover pochette album vinyl vinyle wax digger reviews
Neu ! - Dinger et Rother


 Place maintenant à Dinger qui, pour bien marquer la cassure avec son acolyte, nous balance d'entrée son très protopunk Hero. Une composition géniale - pour moi une des meilleures que les deux teutons aient pu faire - de six minutes et quelques, reflétant tant l'urgence que l'énergie punk dont dispose Dinger.
Il semble, avec E-Musik, que les deux hommes aient malgré tout tenté une réconciliation musicale et le résultat est malheureusement inférieur au reste de l'album : vraiment trop répétitif et sans grande saveur.
Klaus Dinger délaisse sa batterie le temps du morceau After Eight, c'est son frère qui le remplace derrière les fûts. Dans la droite lignée de Hero, le titre est agressif et direct, tous les potards sont tournés au maximum pour notre plaisir.

 Le groupe se sépare à la suite de cet album bicéphale. Dinger et Rother sont deux compositeurs de talent, devançant tant musicalement qu'artistiquement avec ses pochettes épurées, tout le monde de quelques années. Neu !'75 aura évidemment une influence notable sur le punk : Rotten dira lui-même avoir été beaucoup influencé par ce disque. Mais au-delà de ce mouvement, c'est l'entière discographie qui - encore de nos jours - continue d'influencer de nombreux artistes de styles différents et c'est un juste retour des choses.



Neu ! - Seeland

2 commentaires: