vendredi 27 juillet 2012

Chronique : 13 th Floor Elevators ~ The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators (1966)


art sound blog wax digger reviews cover pochette image psyche vinyle vinyl
International Artists


Playlist : 1- You're Gonna Miss Me  / 2- Roller Coaster / 3- Splash 1 / 4- Reverberation (Doubt) / 5- Don't Fall Down / 6- Fire Engine / 7- Thru The Rhythm / 8- You Don't Know / 9- Kingdom of Heaven / 10- Monkey Island / 11- Tried To Hide

"Depuis Aristote, l'homme a organisé sa connaissance verticalement, en groupes séparés et désolidarisés---Science, religion, sexe, relaxation, travail, etc... L'emphase principale dans son langage, son système d’organisation du savoir, a été mise sur l'identification des objets plutôt que sur les relations entre les objets. L'homme est désormais forcé d'utiliser ses outils de raisonnement séparément et pour une situation à la fois. Si l'homme était capable de dépasser ce chemin de pensée hypnotique, de le remettre en question (comme le fit Einstein), et de ré-systématiser son savoir pour qu'il soit mis en relation horizontalement, il jouirait désormais de la perfection qui découle de la capacité à considérer sa vie dans son entièreté. Récemment, il est devenu possible pour l'homme d'altérer chimiquement son état mental, et par la même d'altérer son point de vue (c'est à dire sa propre relation basique avec le monde extérieur qui détermine comment il classe ses informations). Il peut alors restructurer sa pensée et changer son langage pour que ses pensées soient mieux con-cordées à sa vie et ses problèmes, qu'il approche alors plus sainement. C'est cette quête vers ce qui est pur et sain qui forme la base des chansons de cet album [...]"  

C'est donc avec ce manifeste affiché fièrement en lettres rouges au dos de la pochette que les 13th Floor Elevators débarquent dans le paysage musical américain. Premier album du groupe texan, The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators est devenu au fil des ans un disque mythique.

 The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators est un disque de légende. Il est en effet largement considéré comme le premier à utiliser le terme psychédélique sur sa pochette - suivi de près par les Blues Magoos et leur Psychedelic Lollipop, sorti la même année. Mené par le surréaliste chanteur-guitariste Roky Erickson, 13th Floor Elevators nous entraîne dans un délire musical farfelu. 
En plus des instruments traditionnels du rock, guitare-basse-batterie, le groupe se sert d'une cruche électrique de leur fabrication. Pas toujours parfaitement audible, ce glouglouglou semblable au bruit que ferait un dindon sous acide se fera pourtant entendre tout au long du disque et contribuera au son original du groupe.

 The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators est un concept album. Toutes les chansons tournent autour du LSD - légal à ce moment-là. Il fut créé sous la gouverne de Tommy Hall, le véritable instigateur de la pensée psychédélique du groupe. A l'écoute de You're Gonna Miss Me et de son riff massacreur, on se rend de suite compte que Roky Erickson est un excellent chanteur de rythm 'n' blues tant sa voix semble déterminée. Le titre le plus connu du groupe deviendra vite un petit hymne politique. La suite n'est qu'une succession de délires hallucinogènes où se trouve un îlot de douceur avec la fabuleuse chanson d'amour Splash 1. Sur ce titre Roky prend la peine de réellement chanter d'une voix douce et mélancolique. La sirène annonçant l'heure de la surf music retentit sur Fire Engine et cette fois-ci le songwriter nous gratifie de parties vocales totalement perchées tandis que le groupe bat la mesure à merveille. L’Amérique conservatrice en prend forcement pour son grade tout au long de cet opus mais le groupe l’achève sur l'amusant Monkey Island et ses cris de singe, aucune intention raciste rassurez l'UEFA.


wax digger reviews picture image psyché band groupe art sound
13 th Floor Elevators sur scène.


 Le disque transpire l'acide par tous ses pores. A tel point que le groupe sera très vite mis sous surveillance dans l'état du Texas où l'on plaisante beaucoup moins avec ce type de personnage motivé à l'exploration mentale. L'histoire des musiciens suite à cet opus est beaucoup plus terre à terre : ils sont mis en prison un nombre incalculable de fois pour détention de produits stupéfiants : marijuana , héroïne , speed. Avec un tel arsenal certains membres tomberont fatalement dans la drogue, au grand désespoir de Tommy Hall qui lui ne jure que par le LSD (sic). Sutherland - guitariste - sera assassiné par sa femme en 1974 alors que Roky se fera interner en hôpital psychiatrique pour éviter la prison en disant le plus sérieusement du monde qu'il est martien puis finalement s'évadera et se refera prendre pour être de nouveau interné. Il y subira des électrochocs pendant trois ans et sera placé dans l'aile des fous criminels. 

 Triste fin pour les 13 th Floor Elevators mais leur The Psychedelic Sounds of the 13th Floor Elevators est un album magistral d'intensité. Bien que fourmillant de bonnes idées, tout n'est pas à élever au statut de culte mais l'ensemble forme un tout homogène donnant un charme attachant à ce disque et à ses créateurs si novateurs pour leur époque. 



13 th Floor Elevators - You're Gonna Miss Me

2 commentaires:

  1. your gonna miss me est géniale dont fall down aussi

    RépondreSupprimer
  2. Je ne savais pas la fin de l'histoire... Tragique de s'en prendre aux artistes. J'aime beaucoup ce disque au passage.

    RépondreSupprimer