mardi 12 juin 2012

Chronique : The Moody Blues ~ In Search of the Lost Chord (1968)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image
Deram

Playlist : 1- Departure / 2- Ride My See-Saw / 3- Dr.Livingstone, I Presume / 4- House Of Four Doors / 5- Legend Of A Mind / 6- House Of Four Doors, Part 2 / 7- Voices In The Sky / 8- The Best Way To Travel / 9- Visions Of Paradise / 10- The Actor / 11- The Word /12- Om

Troisième album des Moodye Blues enregistré à Londres en 1968. Alliant les sonorités de la musique classique au rock psychédéliqueIn Search of the Lost Chord est sorti sur le label Deram.

 Je vous préviens d'emblée, cette chronique sera courte, extrêmement courte. Les thèmes abordés dans cet album sont riches et variés. En effet, nous passerons de l'exploration spatiale au développement spirituel, des amours perdues à l’élèvement de la conscience. Quêtes et découvertes seront les deux maîtres mots et le groupe tentera de nous faire partager ses trouvailles.

 Sans nul doute bien aidé par tout un tas de substances illicites et, chose qui n'a rien à voir, par le mellotron, Moodye Blues a fabriqué un aller simple dans un imaginaire mystique clairsemé de bonnes intentions. On se sent bien à tout moment dans cette rêverie douce et reposante.
 Ride My See-Saw, premier morceau de l'album si on excepte Departure qui ne dure que 48 secondes et qui sert de prologue, possède une belle énergie rock. En outre, il parvient à  nous mettre dans une ambiance hippie chatoyante qui durera tout au long des 42 minutes qui vont suivre.
Dr. Livingstone, I Presume se veut résolument so british. Un humour, une farce qu'auraient très certainement apprécié écrire les Kinks
Legend of a Mind plaide pour une cause que beaucoup pensait noble en ce début des années 1970. Celle de Timothy Leary qui était, entre autres, un militant très actif en ce qui concerne les libertés individuelles et prônait, à la manière d'un gourou, l'utilisation des drogues psychédéliques tel que le LSD afin de sonder son esprit pour y trouver, peut-être, des solutions à son existence.


 blog art sound musique psyché album picture image
The Moody Blues


Le titre, Voices of the Sky, muni comme souvent durant cette période d'une flûte traversière, nous nous entraînera à ressentir la quiétude. Place ensuite au très Floydien, The Best Way To Travel, qui me laisse perplexe avec ses effets trop marqués. Vision quant à lui, entrouvrira la porte d'un monde plein de magie céleste et pour finir on quittera cet album par des sons de Om  qui termine ainsi un doux voyage d'un peu moins d'une heure. 

Voilà, il n y a rien à dire de plus sur ce In Search of the Lost Chord. C'est un disque élégant dans lequel évoluent des styles différents mais toujours reliés entres eux par une pop embrumée qui nous emmène dans une mythologie anglo-saxonne dominée par la magie. Des beaux moments musicaux à vivre en perspective puis d'autres instants beaucoup plus passe-partout, moins inspirés à l'image de cette chronique mais qui se laisse apprécier. Une dédicace feutrée pour un psychédélisme toujours dans la mesure. Une valeur sûre à posséder donc.


The Moody Blues - The Best Way To Travel



4 commentaires:

  1. Mon coup de coeur quand je l'ai découvert dans les années soixante dix

    RépondreSupprimer
  2. La pochette pourrait laisser penser à un groupe de metal, superbe.

    RépondreSupprimer