samedi 30 juin 2012

Chronique : The Brian Jonestown Massacre ~ Their Satanic Majesties' Second Request (1996)


Brian Jonestown Massacre - Their Satanic Majesties' Second Request art sound bog musique rock indé psyché
Bomp! Records / Tangible Records

Playlist : 1- All Around You (Intro)  / 2- Cold to the Touch / 3- Donovan Said / 4- In India You / 5- No Come Down / 6- (Around You) Everywhere / 7- Jesus / 8- Before You / 9- Miss June / 10- Anenome / 11- Baby (Preraise) / 12- Feelers / 13- Bad Baby Intro / 14- Bad Baby / 15- Cause, I Lover / 16- (Baby) Love of My Life / 17- Slowdown (Fuck Tomorrow) Here It Comes / 18- All Around You (Outro)

Quatrième album des américains, ce Their Satanic Majesties' Second Request fait évidemment référence au (pas très bon) disque des Rolling Stone. Considéré comme une pièce maîtresse de leur discographie à rallonge, cet album fleure bon les effluves du psychédélisme.

 The Brian Jonestown Massacre, dont le nom est un savant mélange liant, pour le meilleur et pour le pire, le guitariste des Rolling Stones qui a rejoint le club des 27, et le massacre d'une secte faisant 800 morts, est emmené par leur leader multi instrumentiste Anton Newcombe. Ce groupe fait partie d'un genre rare, faisant à peu près tout (et surtout n'importe quoi) pour ne pas devoir signer avec un grand label et garder ainsi leur indépendance. Depuis de longues années, cette formation entraîne dans son sillon un véritable culte.

 Anton Newcombe est l'incarnation parfaite, bien plus qu'un Beck, du Beautiful Loser. Il possède un vrai talent de musicien (plus de 80 instruments à son actif) mais il est surtout du genre mec instable. Si c'est une habitude dans la musique d'être un faux rebelle écervelé afin d'arriver à ses fins, lui préférera pendant un temps saborder lui-même ses concerts afin d'éviter que les maisons de disque, de plus en plus intéressées, ne s’approchent de lui. Plutôt malin, puisque comme de toute action déboule une réaction, il est certain par ce procédé d'être apprécié de toutes parts et donc de n'en faire qu'à sa tête. Les penchants invétérés et reconnus du Monsieur pour l’héroïne participent grandement aux caprices du génie créatif.

 Se qualifiant volontiers avec un minimum de modestie de groupe le plus prolifique d’Amérique du nordThe Brian Jonestown Massacre compte un peu plus d'une dizaine d'albums. Mais n’omettons pas les trois lives enregistrés, des face B à ne plus savoir quoi en faire, sept EP et une quinzaine de singles… n’en jetez plus la coupe est pleine ! Ce n'est pas si mal pour un groupe dont l'année de naissance est 1993.


The Brian Jonestown Massacre art sound indie blog musique
The Brian Jonestown Massacre



Le fameux Anton est d'ailleurs le seul musicien à avoir participé à tous les enregistrements. En effet, le rotations sont régulières, pendant que certains partent, d'autres réintègrent le groupe. Une des principales raisons à cette si longue discographie est que pendant que leurs potes des Dandy Warhol, qui eux ont succombé aux sirènes des majors, enregistrent un album, les Brian Jonestown Massacre en profitent la nuit pour leur piquer le studio et ainsi ne payer aucun frais. 

Bon, et ce Their Satanic Majesties' Second Request sorti en 1996 dans tout ça? Eh bien il s'agit là d'un excellent disque, chose qui je dois bien avouer est rare chez eux. A vouloir être prolifique on enregistre n'importe quoi bien souvent, mais celui-ci semble être touché par la grâce. Il n'y a, à vrai dire, rien à jeter pendant ces 74 minutes psychédéliques. Pourtant, les morceaux se ressemblent plus ou moins mais on ne leur en tient pas rigueur, tant le tout roule dans le bon sens.
Comme tout album, ou presque, surfant sur ce style musical, on aura droit à des passages à la cithare. Ce sera par exemple le cas pour In India YouBefore You et Feelers qui en plus de leurs sonorités indiennes sont trois excellents titres. Puis, forcément, des moments inspirés par la plus pure mais aussi classique tradition hippie comme les deux All Around You, une paire de beaux moments. Des inspirations plus rock mais toujours teintées de zénitude se feront sentir dans Anemone et dans No Come Down.

Their Satanic Majesties' Second Request des The Brian Jonestown Massacre est reposant, c'est bel et bien le mot. Agréable à l'oreille, on pourrait presque s'endormir dessus et se laisser bercer par les surprenantes compositions du groupe. Toutes les œuvres de la formation d'Anton Newcombe ne sont pas si réussies que celles se trouvant sur ce disque, alors profitez-en pour vous y pencher et, si ce n'est pas déjà fait, découvrir ce groupe dont je me garderais bien, moi, de ranger au rayon du culte mais qui est à n'en pas douter au moins légèrement à part.



The Brian Jonestown MassacreAll Around You (Intro)

1 commentaire: