jeudi 17 mai 2012

Chronique : Nirvana ~ Incesticide (1992)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Grunge, Cobain, Novoselic, Sub Pop
Sub Pop / Geffen

Playlist : 1- Dive / 2- Sliver / 3- Stain / 4- Been A Son / 5- Turnaround / 6- Molly's Lips / 7- Son Of Gun / 8- (New Wave) Polly / 9- Beeswax / 10- Downer / 11- Mexican Seafood / 12- Hairspray Queen / 13- Aero Zeppelin / 14- Big Long Now / 15- Aneurysm

Au départ cette compilation devait s'appeler dans une provocation faussement naïve "Cash Cow" (vache à lait), mais est-ce vraiment le cas?

Avec le succès aussi foudroyant que surprenant de Nevermind, Sub Pop sentant le bon coup, décident de sortir une compilation de certaines chansons dont ils détiennent encore les droits. Finalement, après un accord entre les différentes parties, cet album sort en décembre 1992.
Incesticide nous permet alors de découvrir le groupe sans fioritures, rappelant plus un Bleach, normal me direz-vous puisque les morceaux datent à peu près tous de la même période. Cet album permet d'entrevoir réellement le processus par lequel ils allaient transformer la mélodie en rage.

 Ce disque - dont la pochette a été faite par Kurt Cobain lui-même - est tiré de sources diverses; on peut ainsi y trouver des premières démos comme Hairspray Queen, des morceaux venant de différents Singles et EP ainsi que des prestations à la BBC. Bref c'est une compil un peu fourre-tout donnant cette sensation de remplissage à tout prix mais qui n'en reste pas moins excellente.
Dive le premier titre, nous ramène directement dans ce pur esprit punk-rock qu’affectionnait tant Nirvana à ses débuts. Tandis que des morceaux plus lents, plus malsains, comme Aero Zeppelin - titre rendant hommage l'air de rien à Led Zeppelin - ou Big Long Now, se tournent eux du côté sombre et inquiétant de la personnalité du groupe.
Nirvana nous offre trois reprises très réussies Turn Around du groupe Devo et deux chansons des Vaselines Molly's Lips ainsi que Son Of Gun. La chanson Polly est quant à elle renommée (New Wave) Polly car réinterprétée en version punk et au nombre de décibels on en oublierait presque le sujet traité.


nirvana vinyle art sound wax digger reviews musique music grunge
Nirvana


Nirvana, à la sortie d'Incesticide, refusa de faire la moindre promotion liée à cette compilation. Pour ma part, même si je peux comprendre la raison qui est légitime, je trouve la réaction dommage tant il y'a un réel intérêt à écouter cet objet musical. L'ordre des morceaux est percutant et s’enchaîne à vitesse grand V. On pourra toujours penser qu'Incesticide est fait uniquement pour le fric facile d'un fan en manque de matière mais il est intéressant de voir l'évolution du groupe et à quel point il a un éventail de sons, de styles, différents. Bien sur tout cela est inégal, certes il y a des moments de mou mais Aneurysm, le morceau clôturant ce disque, nous rappelle bien vite que Nirvana a quelque chose en plus et que sa réussite n'est tout bonnement pas due au hasard.

Version vinyle d'Incesticide :

 - Le pressage américain est de couleur bleu ciel marbré, tous les autres pressages sont de couleur noire.



5 commentaires:

  1. Dommage l'article est court

    RépondreSupprimer
  2. Court oui mais pas besoin d'écrire en long et en large sur cette compil. Les fans se doivent de l'avoir et les autres d y jeter un coup d'oeil. Avec le temps je l'apprécie d'autant plus.

    RépondreSupprimer
  3. C'est sur c'est pas du niveau d'un Nevermind mais il reste grandiose pour tout amateur du groupe.

    RépondreSupprimer
  4. ServeTheServants19 août 2017 à 12:00

    Hairspray Queen #Nirvana

    RépondreSupprimer