lundi 14 mai 2012

Chronique : Foo Fighters ~ Foo Fighters (1995)


Wax Digger Reviews, Album, Disque, Vinyle, Vinyl, picture, Pochette photo, pics, Cover, instagram, image, Grunge, Grohl, Cobain
Capitol Records / Roswell

Playlist : 1- This Is A Call / 2- I'll Sitck Around / 3- Big Me / 4- Alone + Easy Target / 5- Goof Grief / 6- Floaty / 7- Weenie Beenie / 8- Oh George / 9- For All The Cows / 10- X-Static / 11- Wattershed / 12- Exhausted

Un an après la tragique mort de Kurt Cobain, Dave Grohl, traverse une période de dépression. Il n'avait alors que deux choix : arrêter la musique et vivre avec le legs d'un groupe légendaire qui sans son leader n'a plus raison d'être, ou, se remettre en selle avec la furieuse envie de montrer qu'il n'est pas seulement qu'un batteur hors pair. Bien entendu, pour le bonheur de tous, c'est ce qu'il a fait.

 L'ossature de cet album remonte à quelques années auparavant, à l'époque où Nirvana sillonnait les routes et enchaînait les concerts. Dave Grohl, dans son coin, composait des morceaux sans le dire à personne - seul Marigold figurera dans la discographie officielle de Nirvana.
Revenons en 1994 où, après huit mois de dépression pendant lesquels il était incapable ne serait-ce que d'écouter de la musique, il retrouvera la motivation nécessaire afin de se replonger dans ses vieilles démos.

 L'album fut enregistré au Robert Lang Studios, situé à quelques centaines de mètres de chez lui, en une semaine. A ce petit exploit on peut ajouter le fait que Dave Grohl y joue tous les instruments, excepté sur X-static où le guitariste des Afghans Wing l'accompagne. Chaque piste est enregistrée dans l'ordre précis figurant sur l'album. Hésitant et empreint de doutes sur sa voix, il ira jusqu’à dire dans une interview " Vous savez comment on rend un album plus puissant? On double les voix... ici elles sont quadruplées".
 Ne voulant pas être jugé sur son passé mais uniquement sur sa musique, Grolh publie le disque sous le nom Foo Fighters - nom des sphères que les aviateurs alliés voyaient pendant la seconde guerre mondiale, des objets volants encore non identifiés à ce jour - , l'album est tiré à une centaine d'exemplaires en vinyle, ainsi que sur cassette qu'il distribue à ses amis. Au bout de quelques jours, l'enregistrement fait vite le tour des labels, son choix se portera sur Capitol Records.

 Une fois l'accord signé en bonne et due forme, il part en quête de musiciens l'accompagnant sur scène. A force de recherches, il aura connaissance de la séparation d'un groupe de Seattle. Suite à un premier contact, il recrute le bassiste Nate Mendel et le batteur William Goldsmith. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il ira aussi chercher Pat Smear, second guitariste live de Nirvana.


Foo Fighters art sound
Foo Fighters


 Ce n'est un secret pour personne, je vénère cet album qui se compose de 12 titres alternant un mélange subtil de grunge-punk-metal-pop. This is a call et I'll stick around, les deux premiers singles choisis, sont entraînants à souhait et mettent instantanément le sourire aux lèvres. Dans les morceaux Big me et Floaty, c'est tout l'esprit juvénile et la culture pop de Dave Grohl qui s'expriment d'une manière brillante. Plus bruyant cette fois, Weenie Beenie propulse sans concession son fiévreux punk rockOh George, bénéficie d'un des meilleurs - et bien trop méconnu - solo de guitare que l'on puisse entendre sur un support musical, donnant une vraie et magnifique profondeur à la chanson. La fin de l'album se partage entre X-Static et Exhausted, deux bons moments d'indie, histoire de nous rappeler ses racines alternatives.

 Le premier album des Foo Fighters marque à lui seul la fin d'une époque faste. Un dernier porte étendard d'une génération qui encore sonnée d'une disparition injuste, réalise qu'elle est désormais seule avec ses souvenirs. Dave Grolh lui, d'une fort belle manière, accomplira par cet intermédiaire le douloureux deuil d'un ami disparu en nous offrant un disque intimiste et inspiré par tout ce qu'il a pu apprendre durant ses années Nirvanesque. L'hommage, je peux le jurer, est authentique néanmoins il est maintenant temps de baisser le rideau et de passer à autre chose. Le grunge avec un grand G est mort oui, mais en 1995.


Foo Fighters - Big Me

3 commentaires:

  1. disque magistral de la part de grohl, une vraie tuerie encore aujourd hui

    RépondreSupprimer
  2. un de mes premier coup de coeur

    RépondreSupprimer
  3. Un album au dessus de toutes les productions des Foo, le bon vieux temps.

    RépondreSupprimer